Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec la retraite de Lélette, le dernier restaurant ouvrier de l'île de Nantes ferme ses portes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le dernier café ouvrier de l'île de Nantes, le "café Le Bretagne" ferme le 17 juillet. Après 33 ans à la tête de cette institution du boulevard de la Prairie au Duc, Arlette Bessonnet alias Lélette, rend son tablier.

Lélette tient le dernier café ouvrier de l'ïle de Nantes depuis 33 ans. Vendredi, elle fait son pot de départ avant la fermeture du lieu le 17 juillet.
Lélette tient le dernier café ouvrier de l'ïle de Nantes depuis 33 ans. Vendredi, elle fait son pot de départ avant la fermeture du lieu le 17 juillet. © Radio France - Fanny Ohier

C'est une page du quartier qui se tourne. Vendredi à 19 heures, Lélette fêtera son départ avec les habitués de son café "Le Bretagne". Le dernier café ouvrier de l'île de Nantes, au numéro 12 du boulevard de la Prairie au Duc. 

Reportage avec les habitués de "Chez Lélette", le dernier café ouvrier de l'île de Nantes.

Une retraite bien méritée : Lélette tient son café ouvrier depuis 33 ans 

"Chez Lélette", il y a des photos de famille au mur, une décoration un peu vieillotte mais sans chichis et le même plat du jour pour tout le monde à midi. Aujourd'hui c'est "brochette de poulet et gratin de courgette !" annonce Arlette aux clients. Sinon, c'est steak-frites. Mais attention, ici "tout est fait maison !" lance-t-elle en riant. 

"Lélette c'est une institution !", s'exclame Mathieu, un habitué. Lélette cuisine le matin, elle fait le service le midi et sert des coups à boire quand ses clients débauchent depuis 33 ans. Christophe-Elise y mange tous les jours depuis "très très longtemps". Cette fermeture l'attriste beaucoup : "C'est un quartier où avant il y avait une gare et des usines. Donc il y avait beaucoup de restaurants ouvriers. Les gens, quand je venais ici au début [dans les années 80], c'était des ouvriers du bâtiment, des syndicalistes ... Bah, il n'y en a plus beaucoup !" La fermeture du café pour lui "c'est tout un monde qui s'en va, toute une forme de cuisine ! Le fait de faire des plats du jour complètement différents d'un jour à l'autre, comme des endives au jambon, des plats en sauce...." 

La fermeture du Bretagne c'est "tout un monde qui s'en va, toute une forme de cuisine !" pour Christophe-Elise qui vient y manger tous les midis depuis plus de 20 ans.

"C'est beaucoup de souvenirs ici !" acquiesce Lélette, émue. "A un moment, j'avais des photos de mes clients sur les murs mais je les ai enlevées : étant donné que j'ai 65 ans, il y en a plein qui sont partis !" "Chez Lélette", Titi se sent "comme à la maison" et fait la bise à la patronne, qui lance un "salut les loulous !" à Franck et Mathieu qui passent la porte. Lélette le sait déjà, vendredi pour son pot de départ "il va y avoir de grosses larmes !" Rendez-vous donc le vendredi 3 juillet, à 19 heures, au 12 boulevard de la Prairie au Duc pour le pot de départ de Lélette. 

"Le Bretagne" rouvrira sous un autre nom en septembre avec ses nouveaux propriétaires, les gérants de "Chez BB", qui tiennent l'adresse juste à côté du café. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu