Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Avec le confinement, la filière foie gras va avoir besoin "d'un peu d'accompagnement"

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que le préfet du Gers a autorisé l'ouverture des marchés au gras, les acteurs de la filière foie gras redoutent tout de même l'effet reconfinement sur la vente de leurs produits de fin d'année. Le président de la chambre d'agriculture en appelle à la solidarité de tous.

Vue sur l'intérieur du marché au gras de Gimont, dans le Gers, qui entame sa saison comme ceux de Samatan, Eauze et Seissan.
Vue sur l'intérieur du marché au gras de Gimont, dans le Gers, qui entame sa saison comme ceux de Samatan, Eauze et Seissan. © Radio France - Suzanne Shojaei

"Bien sûr qu'on a le moral. On est à la veille des fêtes, le foie gras est prêt et il va régaler tous les consommateurs et les fins gastronomes français", assure d'entrée le président de la chambre d'agriculture du Gers, Bernard Malabirade. Ce qui n'empêche pas le contexte du confinement de compliquer la tâche des plus petits producteurs. "Les deux prochains mois sont un moment très important pour ce produit-là. On espère qu'à un moment donné, les consommateurs pourront aller rencontrer les producteurs."

Les marchés au gras ouverts et accessibles à tous

C'est le cas notamment avec l'autorisation préfectorale d'ouvrir les marchés au gras dans le département. "Les quatre marchés gersois, Samatan, Gimont, Seissan et Eauze sont les seuls de tout le grand Sud Ouest. Vous pouvez venir y compris d'autres départements", assure Bernard Malabirade. Mais, ces marchés peinent encore à retrouver leur fréquentation habituelle.

"Vous pouvez y aller avec une attestation", clame le professionnel. En cochant la case "achats alimentaires de première nécessité", il assure qu'on est en règle, qu'on vienne du Tarn-et-Garonne, du Tarn et même et même de tout le grand Sud-Ouest.

"Il faudra de l'accompagnement pour les plus petits producteurs notamment", insiste le président de la chambre d'agriculture du Gers. "Acceptons dans notre pays que les bonnes choses ont une valeur, pour la juste rémunération du producteur. Si nous ne voulons pas que ces savoir-faire se perdent, il faut savoir mettre un petit peu le prix."

Le président de la chambre d'agriculture du Gers appelle les consommateurs à soutenir la filière foie gras en cette fin d'année.

Pas d'inquiétude face à la grippe aviaire

En revanche, pas d'inquiétude exprimée face au retour de la grippe aviaire qu'on évoque depuis quelques jours. "La grippe aviaire est loin de nous. On est juste en principe de précaution. Il n'y a aucun cas aujourd'hui en France. Et s'il y avait contact, nous savons comment le maîtriser."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess