Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aytré : une centaine de salariés d'Alstom manifestent pour une hausse de leur salaire

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les salariés d'Alstom, à Aytré, espéraient au moins une augmentation forfaitaire mensuelle de plus de 50 euros bruts. Finalement, ils n'obtiennent qu'une prime de 37 euros bruts et une augmentation individuelle de 1,2% du salaire.

Les salariés d'Alstom n'ont finalement pas obtenu ce qu'ils attendaient en termes de revalorisation salariale.
Les salariés d'Alstom n'ont finalement pas obtenu ce qu'ils attendaient en termes de revalorisation salariale. © Radio France - Yvan Plantey

Les employés d'Alstom, à Aytré, au sud de La Rochelle, n'obtiennent pas satisfaction alors qu'ils réclamaient une hausse des salaires. Ce lundi matin, ils étaient une centaine, sur les 1050 travailleurs du site, devant l'entrée de l'entreprise. Suite et fin des discussions qui ont commencé au début du mois de février.

La direction accorde, entre autres, aux non-cadres 37 euros bruts par mois ainsi qu'une augmentation individuelle de 1,2% et 2% pour les ingénieurs et cadres. Mais ce n'est pas assez pour les salariés. Ils demandent plus de redistribution par rapport aux dividendes versés aux actionnaires, à savoir plus d'un milliard d'euros.

Les employés d'Alstom n'obtiennent finalement pas l'augmentation mensuelle d'au moins 50 euros à 75 euros bruts qu'ils réclamaient. Ils ont toutefois droit à une maigre récompense : ils bénéficieront de la prime Macron, en avril, si la prime de participation, qu'ils n'ont plus touchée depuis plusieurs années, n'est toujours pas renégociée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess