Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Baccalauréat 2019 : des profs en grève devant les lycées de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

Des dizaines de professeurs en grève se sont retrouvés devant les lycées de Dijon, pour le début des épreuves du baccalauréat. Ils protestent contre la réforme du lycée.

Une vingtaine de manifestants à l'entrée du lycée Jean-Marc Boivin
Une vingtaine de manifestants à l'entrée du lycée Jean-Marc Boivin © Radio France - Damien Mestre

Dijon, France

"Qu'est-ce qu'une philosophie libérale et comment se traduit-elle dans les réformes Blanquer ?". En ce lundi d'épreuve de philosophie, la vingtaine d'enseignants en grève réunis devant le lycée du Castel à Dijon, a souhaité adressé dans un communiqué cette question au ministère de l'éducation nationale.

Mobilisés depuis plusieurs mois contre la réforme du lycée, ces enseignants voulaient marquer le coup et faire entendre leur revendication une dernière fois avant la fin de l'année. "C'est une forme d'action de la dernière chance...", regrettait un enseignant gréviste ce matin, avant de préciser : "Si on en est là, c'est parce qu'au ministère personne ne nous écoute". 

Une autre action a eu lieu devant l'établissement Jean-Marc Boivin, où des enseignants, issus de trois lycées du département, sont venus accueillir la rectrice de l'académie de Dijon, Frédérique Alexandre-Bailly, attendue sur place. La rencontre n'a toutefois pas eu lieu. 

Une centaine à manifester mais pas d'incidence sur le déroulement des épreuves

Aux alentours de 10 heures, les différents cortèges ont convergé devant le rectorat. Une centaine de personnes ont alors manifesté pendant environ une heure.

La mobilisation n'a eu a priori aucune incidence sur le déroulement des épreuves. "L'idée n'est bien sûr pas de stresser les élèves plus qu'ils ne le sont davantage", indiquait un professeur devant le lycée Boivin.