Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% Verts

L'ancien Vert Bafé Gomis offre 400 repas de fête à des Stéphanois

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Il voulait faire un geste à la ville qui l'a vu éclore. Bafé Gomis, ancien joueur de l'ASSE a offert 400 repas de fête aux Stéphanois tout au long du mois de décembre.

Un des messages adressés aux Stéphanois par Bafé Gomis, là sur le plaid offert en plus par un restaurateur ami du footballeur.
Un des messages adressés aux Stéphanois par Bafé Gomis, là sur le plaid offert en plus par un restaurateur ami du footballeur. © Radio France - ER

"Merci Bafé !" Ils sont une dizaine de bénévoles des Petits frères des pauvres réunis dans un restaurant près de la place Chavanelle à Saint-Etienne. Ils viennent de récupérer des plats de fête offerts par le footballeur et s'apprêtent à les livrer aux personnes âgées qu'ils suivent tout au long de l'année. Lui est en appel visio depuis l'Arabie Saoudite où il évolue actuellement. "Il n'y a pas à me remercier. Passez à tous de bonnes fêtes et merci d'être là pour eux", répond Bafétimbi Gomis. 

Celle qui tient le téléphone, c'est Chantal Durieux. Elle préside France Bénévolat à Saint-Etienne mais c'est aussi une proche du footballeur. "J'étais enseignante et Bafé était dans mon lycée quand il est arrivé à Saint-Etienne dans la section sport-études de Tézenas du Montcel, raconte-t-elle. Je l'ai eu comme élève et notre relation s'est poursuivie. D'abord de l'amitié puis de l'affection puisqu'il me considère comme sa maman stéphanoise et moi je le considère comme mon fils adoptif". 

"Maman j'aimerais faire quelque chose pour Saint-Etienne qui m'a tout apporté"

Et c'est à elle qu'il a parlé de son souhait : "Maman, j'aimerais faire quelque chose pour Saint-Etienne qui m'a tout apporté". Il commence même à s'organiser avec un ami restaurateur l'année dernière. Les manifestations des Gilets jaunes rendent l'opération compliquée. "Et il est revenu à la charge cet automne", poursuit Chantal Durieux qui a alors fait le lien avec les Petits frères de pauvres car Bafé Gomis souhaitait en priorité faire plaisir à des personnes âgées isolées. 

Du côté de l'association, c'est un "don du ciel" arrivé au moment où les Petits frères de pauvres baissaient un peu les bras à cause de l'épidémie de Covid-19. "On avait imaginé des repas en petits groupes, par quartier et finalement nous n'avions rien organisé à cause du Covid. Juste l'envoi de cartes de vœux, des petites choses", explique Jacques Pachoud le référent stéphanois qui va lui même livrer plusieurs menus dans la foulée. Notamment à Marie-Louise, 80 ans, qui vit dans un petit deux pièces à Bellevue : "C'est surtout la visite qui fait plaisir. Fallait pas. Mais c'est une gourmandise, des choses qu'on ne mange pas habituellement", lâche-t-elle en riant. 

L'association a rapidement signalé à France Bénévolat qu'elle ne pourrait pas distribuer les 400 repas offerts et qu'il fallait en faire profiter d'autres organisations caritatives. C'est comme ça qu'une répartition s'est faite tout au long du mois de décembre par l'intermédiaire de la Croix-Rouge, du Secours populaire, d'Habitat et humanisme ou encore d'Un toit, un Droit. L'Asile de nuit et l'espace Boris Vian ont reçu aussi des denrées alimentaires.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess