Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Baisse de l'impôt sur le revenu : un simulateur vous dit combien vous allez payer

-
Par , France Bleu

Le gouvernement a annoncé une baisse de l'impôt sur le revenu pour 95 % des contribuables à partir de 2020. Un simulateur vous permet d'estimer le montant de votre réduction.

Impots
Impots © Radio France

France

5 milliards d'euros de baisse d'impôt sur le revenu, 16,8 millions de foyers fiscaux concernés, 300 euros de réduction en moyenne par foyer. Au milieu de tous ces chiffres, difficile de se rendre compte de l'impact réel de cette mesure pour son propre impôt sur le revenu. Pour y voir plus clair, le site des impôts propose un simulateur qui calcule le montant de votre réduction d'impôt en fonction de votre situation personnelle. 

Environ 300 euros de réduction en moyenne

Ce simulateur, c'est un petit formulaire à compléter en ligne. Il suffit de rentrer votre revenu imposable annuel et votre nombre de parts fiscales, deux informations à retrouver sur votre dernier avis d'imposition. Il faudra également indiquer votre situation familiale (célibataire, marié, divorcé...etc) et si vous résidez en métropole ou en outre-mer. Le simulateur donne alors une estimation. Par exemple, un célibataire gagnant 1 700 euros nets par mois aurait à payer un peu moins de 900 euros d’impôt en 2020, soit un gain de 380 euros par rapport à ce qu'il paye aujourd'hui. 

Cette simulation ne tient pas compte de particularités comme les parents isolés ou les handicaps, mais elle donne une première indication de ce que pourrait changer cette mesure qui devrait notamment bénéficier aux classes moyennes. La réduction devrait, en moyenne, se situer autour de 304 euros par foyer fiscal.