Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Baisse des dotations de l'Etat, le Centre d'hébergement et de réinsertion sociale de Cherbourg menacé

-
Par , France Bleu Cotentin

Les salariés du CHRS de Cherbourg, soutenus par les élus et les résidents se sont mobilisés, jeudi 27 septembre. La structure doit faire une économie de 77 000 euros avant la fin de l'année, une conséquence de la baisse des dotations de l'Etat. Deux emplois sont menacés.

Le CHRS de Cherbourg doit économiser 77 000 euros d'ici décembre, une conséquence de la baisse des dotations de l'Etat.
Le CHRS de Cherbourg doit économiser 77 000 euros d'ici décembre, une conséquence de la baisse des dotations de l'Etat. © Radio France - Mayeule de Charon

Cherbourg, France

Une centaine de personnes ont protesté ce matin à Cherbourg contre la baisse des dotations de l'Etat en faveur des Centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS). Une baisse annoncée de 57 millions d'euros sur plusieurs années, de 20 millions dès 2018.  

Le CHRS de Cherbourg, dans le quartier du Maupas, doit économiser 77 000 euros d'ici le mois de décembre, une mission impossible pour Patrice Martin, éducateur et représentant CFDT,  "cela veut dire qu'on aura un résultat déficitaire, nous sommes au mois de septembre, il ne nous reste que trois mois pour faire ces économies, c'est une mission impossible." Deux emplois sont par ailleurs menacés à Cherbourg, sur l'équipe de 12 que compte la structure. 

Deux emplois pourraient être supprimés avant la fin de l'année.  - Radio France
Deux emplois pourraient être supprimés avant la fin de l'année. © Radio France - Mayeule de Charon

Je suis reparti sur les rails grâce à l'équipe 

Le CHRS de Cherbourg peut compter sur le soutien de ses anciens résidents, comme Vincent, 50 ans : " Je suis arrivé en octobre 2016, pour trois mois, autrement j'étais à la rue. Je suis reparti sur les rails grâce à toute l'équipe, maintenant j'ai mon appartement, je suis indépendant. C'est important en tant qu'ancien résident de venir soutenir la structure". 

En 2017, le CHRS Le CAP, qui dispose de 33 places, a accueilli en insertion et stabilisation 91 personnes pour une durée d’accueil de quelques semaines à plusieurs mois et 208 personnes en urgence, quelques jours. L'antenne d'Avranches a elle accueilli 43 personnes et 50 en urgence. Six personnes y travaillent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu