Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Baisse des loyers HLM : inquiétude pour les entreprises du bâtiment du Territoire de Belfort

jeudi 2 novembre 2017 à 6:01 Par Caroline Felix, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le projet de loi de Finances est discuté ces jours-ci à l'Assemblée Nationale. Un article est particulièrement attendu : celui qui prévoit de baisser les loyers des HLM. Les bailleurs sociaux mais aussi les entreprises du bâtiment craignent des répercussions très graves sur leurs finances.

Les bailleurs sociaux comme Neolia investissent dans les logements neuf. Ils pensent qu'ils ne pourront peut-être plus le faire à terme si l'article 52 est voté.
Les bailleurs sociaux comme Neolia investissent dans les logements neuf. Ils pensent qu'ils ne pourront peut-être plus le faire à terme si l'article 52 est voté. © Maxppp - Lionel Vadam

Territoire de Belfort, France

L'article 52 du projet de loi de Finances prévoit de baisser le loyer des HLM d'au moins 50 euros l'année prochaine. C'est donc in fine beaucoup moins d'argent pour les bailleurs sociaux donc pour l'investissement dans les logements neufs et la réhabilitation du patrimoine.

150 emplois en moins dans les entreprises BTP du Territoire de Belfort

Les bailleurs sociaux du Territoire de Belfort, Neolia et Territoire Habitat, vont donc réduire leurs commandes pour les entreprises de BTP de 40 millions d'euros l'année prochaine. L'enveloppe d'investissement de Territoire Habitat était jusqu'à présent de 20 millions d'euros, elle devrait baisser à 4 millions d'euros.

Avec un futur carnet de commande en berne, Paul Curté le président de la fédération du bâtiment du Territoire de Belfort, a fait ses calculs : à terme ce sera 150 emplois en moins dans le bâtiment sur le Territoire de Belfort.

Ce sont les petites entreprises locales, qui font de la réhabilitation, qui seront les plus touchées - Paul Curté

Au total 70 entreprises du bâtiment travaillent avec les bailleurs sociaux dans le département.

"Le bâtiment commençait à peine à sortir la tête de l'eau"

Jean-Pascal Vignolo est le gérant d'une petite entreprise d'entretien de bâtiments, l'entreprise Houzé. Les commandes des bailleurs sociaux représentent 20% de son chiffre d'affaires.

On va devoir se réorganiser, peut-être supprimer des équipes - Jean-Pascal Vignolo

Pour Paul Curté, cette mesure intervient au mauvais moment. "Le bâtiment commençait à peine à sortir la tête de l'eau. Cette mesure de baisse de loyer est imposée de manière abrupte, sans concertation. Les bailleurs comme les entreprises du bâtiment sont mises devant le fait accompli".

L'article 52 devrait être voté mardi 7 novembre à l'Assemblée Nationale.