Économie – Social

Baisse du chômage : "C'est bien, mais où est le travail ?"

Par Noémie Bonnin, France Bleu Gironde mardi 27 octobre 2015 à 18:24

L'agence Pôle Emploi de la Bastide, à Bordeaux.
L'agence Pôle Emploi de la Bastide, à Bordeaux. © Radio France - Noémie Bonnin

Le nombre de demandeurs d'emploi a baissé au mois de septembre dernier (-0,7% en France), la baisse la plus importante depuis 2007. Mais devant les agences Pôle Emploi de Bordeaux, on ne voit toujours rien venir.

Il y a beaucoup d'allées et venues devant l'agence Pôle Emploi de la Bastide à Bordeaux, la porte d'entrée s'ouvre et se ferme à chaque instant. Nathalie est là pour un entretien, elle a entendu parler de cette baisse du chômage : "Oui, mais moi je le suis toujours, au chômage !" s'exclame cette bordelaise de 54 ans. "Moi à mon âge, c'est pénible mais je pense surtout à nos enfants, aux générations qui arrivent, le boulot n'est pas là." Au delà des chiffres, au delà des pourcentages et des courbes, Nathalie n'a toujours pas de travail depuis 3 ans.

Jérémy sort de l'agence Pôle Emploi, sa pochette de CV sous le bras. Cette petite baisse du chômage ? Pas de quoi se réjouir, Jérémy en attend plus : "Tant que l'amélioration n'est pas plus importante, on ne va pas s'emballer." Pour ce jeune papa de 33 ans, il faudrait mieux former les jeunes, pour être plus en phase avec la réalité du monde du travail. 

A l'image de Jérémy, beaucoup de chômeurs croisés devant l'agence Pôle Emploi bordelaise sont assez pessimistes, sur cette première baisse : "Oui d'accord, - 0,7%, et alors ? Ce n'est rien, en rapport aux millions de chômeurs !" disent les demandeurs d'emploi.

Arthur lui, est plus chanceux. Il vient de trouver chaussure à son pied, mais à quel prix : c'est un emploi à Paris, le jeune homme va devoir déménager et complètement changer de vie. Arthur est satisfait de ce que lui a apporté Pôle Emploi, pas dans la recherche de postes, mais dans l'accompagnement financier : "Pôle Emploi m'a remboursé mes quatre aller-retour à Paris, pour passer mes entretiens. C'est pratique."A 25 ans, Arthur va donc prendre son premier poste, dans un cabinet d'audit à Paris, en décembre prochain. 

>>>Voir aussi : Le chômage a baissé de 0,7 % en septembre en France