Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Baisse du nombre de chômeurs en Indre-et-Loire au 1er trimestre 2018

mercredi 25 avril 2018 à 15:06 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine

Le chômage baisse en Indre-et-Loire de 1,2% au 1er trimestre 2018, et même de près de 3% sur un an. Ce sont les chiffres du ministère du Travail qui publie désormais ses statistiques tous les trois mois. Le travail précaire lui progresse.

Le chômage a baissé de 1,2% au 1er trimestre 2018 en Touraine
Le chômage a baissé de 1,2% au 1er trimestre 2018 en Touraine © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire, France

Situation contrastée en Indre-et-Loire sur le marché de l'emploi pour le premier trimestre 2018 qui sert désormais de référence pour la publication des chiffres du chômage. Le chômage baisse en Indre-et-Loire de 1,2% au 1er trimestre 2018, et même de près de 3% sur 1 an pour ceux qui n'ont aucune activité. Le travail précaire continue en revanche d'augmenter. On compte 150 demandeurs d'emplois supplémentaires ayant exercé une activité partielle, soit 52.600 chômeurs toujours inscrits à Pôle Emploi, soit une hausse de 0,3% sur le premier trimestre 2018, et surtout 2,1% sur un an. 

29.080 chômeurs sans aucune activité à fin mars 2018 en Indre-et-Loire

Statistiques de l'emploi en Indre-et-Loire au 1er trimestre 2018 - Aucun(e)
Statistiques de l'emploi en Indre-et-Loire au 1er trimestre 2018 - Pôle emploi-Dares, STMT, traitements Dares

Ce sont surtout les femmes de plus de 50 ans qui sont touchées par cette précarité, et dans une moindre mesure mais à un niveau encore élevé, les femmes entre 25 et 49 ans. Par ailleurs, le chômage de longue durée, c'est-à-dire les personnes inscrites depuis plus d'un an, progresse lui aussi fortement sur un an, +6%. Seule satisfaction, le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A, sans aucune activité, baisse de 1,2% au 1er trimestre 2018 en Indre-et-Loire. C'est légèrement mieux qu'en région Centre-Val de Loire (-1,1%) et qu'au niveau national (-1%).