Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Banque Alimentaire : moins de nourritures récoltées mais une meilleure qualité

jeudi 23 novembre 2017 à 15:21 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

C'est le week-end le plus important de l'année pour la Banque Alimentaire. De vendredi à samedi, 600 bénévoles récolteront de la nourriture dans près de 50 grandes et moyennes surface de la Mayenne. Ces dernières années les quantités données sont en baisses mais la qualité des produits s'améliore.

600 bénévoles de la Banque Alimentaire sont déployés ce week-end en Mayenne
600 bénévoles de la Banque Alimentaire sont déployés ce week-end en Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Un gilet orange et un sac plastique blanc dans les mains. Vous apercevrez sûrement les 600 bénévoles de la Banque Alimentaire ce week-end si vous faites vos courses. Ils sont aux entrées d'une cinquantaine de grandes et moyennes surfaces de vendredi à samedi pour récolter vos dons. Des pâtes, des boîtes de conserve, de l'huile ou encore du chocolat seront les bienvenus. L'année dernière, la Banque Alimentaire de la Mayenne a récolté 56 tonnes.

"Le panier qui nous est donné est moins important en poids mais gagne en valeur nutritive"

Depuis quelques années dans le département, Miguel Sanchez le président de la Banque alimentaire de la Mayenne observe une légère baisse de la quantité de nourritures données à l'occasion de la grande collecte de novembre. "Le constat c'est une petite perte en quantité de produits. De 2 à 3% de moins. Mais la qualité des dons est peut-être supérieure. C'est à dire que la valeur des articles donnés, par exemple les pâtes, est de meilleure qualité. Le panier qui nous est donné est moins important en poids mais gagne en valeur nutritive". Et le président de l'association y voit une explication. "Les habitudes changent au niveau de la distribution. Le mode de consommation que sont les 'Drive'. Les personnes qui vont chercher leurs courses au Drive ne regardent pas forcément le bon de commande, où normalement est inscrit un article pour ce genre de solidarité" termine Miguel Sanchez.

Appel à bénévole

À travers sa grande collecte annuelle, l'association cherche aussi des bénévoles. "Des caristes, des personnes pour le tri alimentaire car grâce à la loi Garot nous recevons plus de dons alimentaires mais il y a un tri important à faire. Il nous manque cinq ou six bénévoles pour cela" explique Miguel Sanchez le président de la Banque Alimentaire dans notre département.

"Des caristes et des personnes pour faire du tri"