Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Banque de France : le déménagement de l'imprimerie de Chamalières à Vic-le-Comte se précise

mardi 29 novembre 2016 à 5:54 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

Le conseil d'administration de la Banque de France a acté hier le déménagement de l'imprimerie de Chamalières vers Vic-le-Comte. On attend maintenant la validation des représentants du personnel pour un déménagement à l'horizon 2022.

Les bâtiments de la Banque de France à Chamalières.
Les bâtiments de la Banque de France à Chamalières. © Radio France - Alexandre Chassignon

Chamalières, France

Le projet est dans les cartons depuis près de deux ans. Hier à Paris, le conseil général de la Banque de France, l'équivalent d'un conseil d'administration a fini par acter le déménagement de l'imprimerie, basée dans les locaux historiques de Chamalières, vers le site de Vic-le-Comte où se trouve déjà la papeterie. Ce déménagement va nécessiter la construction de nouveaux bâtiments pour un investissement total de 200 millions d'euros.

Pour la Banque de France, l'objectif est de disposer d'un site intégré qui regroupe la papeterie, l'imprimerie et le centre fiduciaire sur un même lieu à l'horizon 2022, le tout avec de meilleures normes de sûreté et environnementales. Les investissements réalisés permettront également d'améliorer les performances économiques de l'imprimerie qui produit aujourd'hui 20% des besoins de la zone euro.

Les instances représentatives du personnel doivent maintenant être consultées pour rendre une décision définitive au premier semestre 2017. Restera à définir l'avenir des bâtiments de Chamalières, dont la Banque de France n'aura plus l'utilité. Un CE extraordinaire est prévu ce mercredi sur le site de Chamalières.