Économie – Social

Barrages filtrants au poste frontière de Porta : les douaniers sont en grève

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon vendredi 6 juin 2014 à 11:56

Logo des douanes
Logo des douanes © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Environ un millier de douaniers venus de tout le grand sud-ouest sont rassemblés ce vendredi à la frontière entre la France et Andorre. Il s'agit d'une grève nationale pour dénoncer les suppressions de postes et leurs conditions de travail qui se dégradent.

Plus qu'un symbole, le poste frontière de Porta est un point très sensible: c'est la seule frontière entre la France et un Etat qui ne fait pas partie de l'Europe. La principauté d'Andorre reste un paradis fiscal. Les douaniers sont particulièrement vigilants au transport de grosses sommes d'argent.

Outre cette mission, ils contrôlent les automobilistes qui transportent toute sorte de marchandises, tabac, alcool, médicaments, contrefaçons. Leur tâches est de plus en plus importante, alors que les effectifs ne cessent de baisser. En France, depuis 10 ans, 400 postes de douaniers sont supprimés chaque année. De 20.000 douaniers en 2004, ils ne seront plus que 15.000 en 2018, alors qu'on les presse pour effectuer de plus en plus de contôles.

Didier Marcaillou est douanier au poste de Porta. Ils estime que ses conditions de travail se dégradent chaque année de plus en plus.

Douaniers de Porta

La douane, un service en pleine dérive, estime aujourd'hui l'intersyndicale.

"Ce 6 juin est un jour de reconquête pour les douaniers".

C'est ce qu'on peut lire sur un tract qu'ils ont distribué ce vendredi matin aux automobilistes. Environ un millier de douaniers venus d'Agen, de Carcassonne, Narbonne, Foix, mais aussi Perpignan ont organisé un barrage filtrant au poste frontière de Porta. Ils expliquent aux automobilistes dans quelles conditions ils doivent effectuer leurs missions.

Douaniers / Enrobé

Les douaniers réclament un moratoire. Ils seront reçus par le ministère des finances le 10 juin.

Partager sur :