Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Basse-Ham : le camping du port attend le retour des touristes avec impatience

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les campings mosellans ont été durement touchés par le confinement et les clients tardent à revenir. Après un mois de juin catastrophique, la fréquentation repart doucement à la hausse en ce début juillet. Au camping du port de Basse-Ham, on a hâte de reprendre les animations pour faire le plein.

Le camping du port de Basse-Ham a enregistré une baisse de fréquentation de 70% au mois de juin. Heureusement, Elina et son tonton Nicolas sont de retour au mois de juillet.
Le camping du port de Basse-Ham a enregistré une baisse de fréquentation de 70% au mois de juin. Heureusement, Elina et son tonton Nicolas sont de retour au mois de juillet. © Radio France - Lucas Valdenaire

Mais où sont les touristes ? En Moselle, la plupart des campings accusent le coup : les clients manquent à l'appel. Il faut dire que le confinement a plombé les mois d'avril et de mai. Le mois de juin a, lui aussi, été très difficile pour la majorité des établissements du département. Heureusement, les réservations repartent à la hausse en ce début juillet. La preuve au camping du port de Basse-Ham.

En juin, 70% de clients en moins 

"Le jour où on a eu l'autorisation préfectorale, on a pu ouvrir, mais on s'est rendu compte qu'on avait ouvert pour un ou deux clients. Ils étaient ravis, se rappelle Jérôme Dabit, le directeur du site. Mais c'est vrai qu'on a perdu 70% de nos clients au mois de juin. Surtout, parce qu'on n'a pas pu organiser d’événements. En mai et en juin, on a besoin de faire venir les gens par le biais des animations. Là, nos sept événements ont été annulés et les clients ne sont pas venus."

"Il n'y a pas grand monde, alors qu'on est en plein weekend du 14 juillet, s'étonne cette famille venue de Libourne près de Bordeaux. Ils viennent visiter leur fils militaire à Metz. C'est vrai que les campings sont vides. D'ailleurs, ceux qui sont dans le Sud en bord de mer, ils nous renvoient des mails pour nous demander de réserver." 

Haltes et vacances en France

Ce dimanche matin à Basse-Ham, on ne compte qu'une vingtaine de camping-cars sur les 78 emplacements disponibles. Parmi les conducteurs, il y a Gérard, la soixantaine, prêt à dégainer la canne à pêche. "Vous allez rire, mais moi je viens de Yutz ! Avec ma femme, on a roulé toute la nuit, dit-il en riant. On n'a pas pu partir en Italie à cause du confinement, alors on vadrouille dans la région. On fait des allers-retours entre ici et la maison. La Lorraine est belle !"

Le camping du port de Basse-Ham compte sur les touristes étrangers : ils représentent 80% de leurs clients habituels
Le camping du port de Basse-Ham compte sur les touristes étrangers : ils représentent 80% de leurs clients habituels © Radio France - Lucas Valdenaire

Le camping peut désormais compter sur Gérard et les amoureux de la région qui ne partent pas trop loin. Il compte aussi sur le retour en masse des touristes étrangers."80% de nos clients sont étrangers, compte le responsable Jérôme Dabit. Des Hollandais, des Allemands et on commence à voir des Suédois, des Norvégiens. En fait, nous sommes situés sur la route entre l'Europe du Nord et celle du Sud. Et là, pour cette première semaine de juillet, on commence à avoir des réservations."

Cachées dans leur van aménagé, deux amies belges mangent leur bol de céréales. "Nous, on ne fait qu'une halte. On avait besoin d'un endroit où dormir sur la route avant de rentrer en Belgique. On repart déjà. C'est passé trop vite !"

Protocole sanitaire et nouveaux projets

Ouvert depuis 2018, le camping de Basse-Ham est considéré comme un camping-étapes. Mais le directeur annonce l'arrivée prochaine d'une piscine bien-être pour attirer une nouvelle clientèle et engranger des réservations un peu plus longues. 

En attendant, Jérôme Dabit tient à relancer ses animations pour faire venir du monde en juillet. Un bateau-pirate est attendu dans une dizaine de jours. Notez que les règles sanitaires ont été instaurées dès le premier jour du déconfinement : un emplacement sur deux, blocs sanitaires espacés et cloisonnés ou encore une seule personne à la fois à l'accueil pour éviter les contacts. 

Le reportage de France Bleu Lorraine au camping du port de Basse-Ham ce dimanche matin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess