Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Bayeux : des agriculteurs et des pêcheurs avec les gilets jaunes

Le mouvement des gilets jaunes se poursuit en Normandie. Avec son cortège de manifestants irrités contre les taxes. Mais à Bayeux le barrage filtrant installé à l’entrée de la ville se démarque avec la présence, parmi les manifestants, d’agriculteurs et de pécheurs.

Les tracteurs alignés à l'entrée de Bayeux, sur le barrage des gilets jaunes
Les tracteurs alignés à l'entrée de Bayeux, sur le barrage des gilets jaunes © Radio France - Didier Charpin

Bayeux, France

Une dizaine de tracteurs autour du rond-point Eisenhower à Bayeux : le ton est donné au premier coup d’œil. Les agriculteurs participent au barrage installé depuis samedi dans la ville du Calvados. Jean-Pierre Blouin, exploitant à Saint-Martin-des-Besaces, estime que la profession est injustement frappée par la transition énergétique : « Comment je fais avec mon tracteur ? Il n’y a pas de tracteurs électriques » dit-il. « Donc les taxes augmentent et je ne peux rien faire. Chaque plein me coûte maintenant 400 euros ! ». Pour lui le gouvernement doit au minima renoncer à la prochaine augmentation des taxes.

Pêcheurs divisés

Aux côtés des hommes de la terre ceux de la mer : certains pêcheurs participent aussi au mouvement. Une décision difficile en pleine saison de coquille Saint-Jacques, comme le reconnait volontiers Maxime Marie, armateur à Port-en-Bessin « On a essayé de faire passer le message auprès des collègues mais ce matin c’était tendu ! On s’est pris la tête alors que d’habitude on s’entend bien. C’est sûr que ça nous fait perdre de grosse journée, on est en pleine période de la coquille et c’est là qu’on gagne le plus d’argent ». D’autres pêcheurs normands participent au mouvement, à Dieppe et à Fécamp (Seine-Maritime). Mais la démarche des Portais est pour l’instant unique dans les ports du Calvados : « Il faudrait que tous les ports soient bloqués » estime Maxime Marie. « Il faut être tous solidaires : les gilets jaunes, les agriculteurs et les pécheurs pour taper du poing sur la table ». Un discours forcément apprécié par les gilets jaunes plus classiques. 

Barrage très filtrant depuis samedi à Bayeux - Radio France
Barrage très filtrant depuis samedi à Bayeux © Radio France - Didier Charpin

La présence des agriculteurs et des pêcheurs permet de « tenir » ce barrage très filtrant à l’entrée Est de Bayeux. Ce mardi après-midi, les voitures passaient au compte-goutte : « Par groupe de deux ou trois toutes les demi-heures » précise un gilet jaune, « sauf pour les véhicules d’urgences et les gens qui ont un rendez-vous médical » explique ce trentenaire présent sur le site depuis trois jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu