Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bayonne : la Table du soir ouvre ce lundi

lundi 12 novembre 2018 à 5:51 Par Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

La Table du soir de Bayonne s'apprête à entamer sa 25ème saison hivernale. A compter de ce 12 novembre, et jusqu'au 31 mars, l'association va servir tous les soirs des repas chauds aux plus démunis, notamment grâce à la mobilisation de près de 200 bénévoles.

La vaisselle est en place, prête pour les premiers bénéficiaires de la Table du soir de Bayonne
La vaisselle est en place, prête pour les premiers bénéficiaires de la Table du soir de Bayonne © Radio France - Valérie Menut

Bayonne, France

Dans l'algeco de l'association, chemin Saint-Bernard à Bayonne, tout est en place : les premières conserves, compotes, bouteilles d'huile sont alignées sur les étagères ; les aliments qui composeront les premiers repas sont disposés dans des caisses ; et dans la salle, tables, bancs et vaisselle sont installés. Ce lundi soir, l'endroit accueillera des dizaines de personnes, attablées autour d'une soupe, une entrée, un plat chaud, un dessert et un café. Un repas préparé avec des denrées fournies pour l'essentiel par la Banque alimentaire (la saison dernière, elle a ainsi provisionné 6 tonnes et demi d'aliments pour la Table du soir).

Mais les apports de la Banque alimentaire, ou de la Chambre des métiers de Bayonne qui fournit le pain, ne sont pas suffisants pour assurer tous les repas tout au long de la saison hivernale. La Table du soir doit aussi acheter certains aliments. Elle a donc besoin d'un budget, constitué de subvention du Conseil Départemental, de dons de particuliers et d'associations. Autre source, conséquente : la Foulée du partage, une course et une marche organisées par la Table du soir elle-même (la prochaine se déroulera le 25 novembre prochain).

"Il est très difficile d'établir un budget prévisionnel" explique Lili Rizzon, la trésorière de la Table du soir de Bayonne

Un manque de bénévoles "cuisiniers"

Chaque soir, ce sont une quinzaine de bénévoles qui répondent présents pour servir les repas aux plus démunis. Au total, la Table du soir peut compter sur quelque 180 bonnes volontés, la plupart actives au service (parce qu'il faut tourner 7 jours sur 7 pendant 4 mois et demi). En revanche, il est plus compliqué de trouver des bénévoles pour cuisiner les soupes et les plats (ils sont une trentaine), parce qu'ils doivent le faire chez eux, la Table du soir ne disposant pas de cuisine équipée.

La saison dernière, la Table du soir de Bayonne a servi en moyenne 80 repas par jour, majoritairement à des SDF, mais aussi des retraités et des jeunes à très faibles revenus. Cet hiver, certains membres de l'association craignent de voir ce chiffre augmenter, avec la présence des migrants de passage, hébergés à quelques dizaines de mètres du local de l'association, même si la présidente de la Table du soir, Paulette Latrubesse, reste réservée à ce propos, et "attend de voir".

En haut, de gauche à droite : Paulette Latrubesse, présidente de la Table du soir de Bayonne, Lili Rizzon, trésorière, et Carmen, bénévole de l'association / les locaux de la table du soir, prêts pour une nouvelle saison. - Radio France
En haut, de gauche à droite : Paulette Latrubesse, présidente de la Table du soir de Bayonne, Lili Rizzon, trésorière, et Carmen, bénévole de l'association / les locaux de la table du soir, prêts pour une nouvelle saison. © Radio France - Valérie Menut