Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Bayonne : une partie du personnel de l’hôpital s'associe à la journée nationale de mobilisation

-
Par , France Bleu Pays Basque

Nouvelle journée de mobilisation dans les hôpitaux ce vendredi. Les personnels étaient appelés à une journée de grève et de manifestations durant la saint Valentin.

"die-in" dans la rue couverte de l’hôpital de Bayonne
"die-in" dans la rue couverte de l’hôpital de Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Trois mois après le "plan d'urgence" du gouvernement, les personnels hospitaliers ont manifesté ce vendredi. Une journée d'action nationale lancée durant la saint Valentin histoire de bien donner la mesure d'une situation qui n'a rien de l'amour !

Le rassemblement dans le grand hall de l’hôpital bayonnais - Radio France
Le rassemblement dans le grand hall de l’hôpital bayonnais © Radio France - Jacques Pons

Minute de silence et "die-in" dans le grand hall de l’hôpital de Bayonne

A l'appel de la CGT, CFDT, UNSA-santé et LAB (syndicat des travailleurs basques) les personnels (surtout des infirmières et des aide-soignantes se sont rassemblé en début d'après-midi dans le grand hall du centre hospitalier de Bayonne. Au menu, discours, minute de silence et "die-in" (tout le monde se couche par terre) pour signifier l'épuisement du personnel. Des personnes extérieures de l’hôpital se sont jointes aux personnels de santé. Au total une centaine de manifestants.

L’hôpital public est exsangue — une déléguée de la CGT

Le rassemblement dans "la rue couverte" de l’hôpital de Bayonne - Radio France
Le rassemblement dans "la rue couverte" de l’hôpital de Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Les personnels demandent plus de moyens humains et financiers. Même si à Bayonne ils disposent d'un hôpital flambant neuf c'est l'humain qui manque le plus. Pour Marie-Pierre Etchebarne : "l’hôpital public est exsangue et n'est plus capable d'assurer son rôle de service public" Pour la secrétaire de la CGT dans l’hôpital Bayonnais poursuit : "les réponses du gouvernement ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux" "les jeunes, ils n'ont plus envie de venir travailler à l’hôpital, c'est trop dur. Aujourd'hui, clairement, on a du mal à recruter et les gens qu'on recrute partent".

Marie-Pierre Etchebarne, responsable CGT hôpital de Bayonne

On met en danger les patients — un délégué CFDT-santé

Pour Franck Caléja, responsable CFDT à l’hôpital de Bayonne : "nos métiers sont en danger" "nous sommes nous même en danger dans nos pratiques par le manque de moyens humains et matériel" "on met en danger les patients et demain s'annonce encore plus gris qu'aujourd'hui !" "Donc si on ne réagit pas, si on ne tire pas la sonnette d'alarme que va t'on devenir ?"

Franck Caléja, responsable CFDT de l’hôpital de Bayonne

L'accueil dans l’hôpital de Bayonne - Radio France
L'accueil dans l’hôpital de Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Si on n'a plus de personnel, comment on va faire ? —  délégué UNSA-santé

Pour expliquer cette situation dramatique du secteur hospitalier Patrick Casalis ne mâche pas ses mots : "à ce jour, il n'y a que des promesses, des beaux discours, quelques primes distribuées à droite à gauche pour tenter de désunir le mouvement" Le secrétaire départemental UNSA-santé constate : "aujourd'hui, on se rend compte qu'on a plein de professionnels qui quittent notre hôpital que ce soit des infirmiers ou des aide-soignants""nous sommes dans une situation catastrophique !""si le gouvernement ne prend pas la mesure de la chose, l’hôpital public, comment va t'il tourner ? si on n'a plus de personnel, comment on va faire"

Patrick Casalis, responsable départemental UNSA-santé

De gauche à droite, Franck Caléja (CFDT) Marie-Pierre Etchebarne (CGT) et Patrick Casalis (UNSA) - Radio France
De gauche à droite, Franck Caléja (CFDT) Marie-Pierre Etchebarne (CGT) et Patrick Casalis (UNSA) © Radio France - Jacques Pons
Dans le hall de l’hôpital - Radio France
Dans le hall de l’hôpital © Radio France - Jacques Pons
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu