Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Béarn : le tourisme profite aux vallées, mais les hôtels palois trinquent

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Le bilan touristique de juillet est en demi-teinte, en Béarn. Deux mois après la fin du confinement, les touristes français sont nombreux en montagne, mais rares dans les villes comme Pau.

Les gîtes de Maïté Baleix se situent à Arette.
Les gîtes de Maïté Baleix se situent à Arette. © Radio France - Suzanne Shojaei

Après un printemps sans aucune réservation, les locations de montagne font le plein cet été. En Béarn et Soule, le taux de remplissage des gîtes était de 90% en juillet. Les professionnels des vallées sont satisfaits, sauf peut-être en vallée d'Ossau, où la fréquentation semble moins importante. En vallée de Barétous, par exemple, les deux gîtes de Maïté Baleix sont pleins presque tout l'été. "C'est comme d'habitude, sauf que la clientèle n'est pas la même, note la propriétaire. Je n'ai pas d'étrangers, seulement des Français."

"La clientèle française compense l'absence des étrangers." - Denis Ulanga, directeur de l'agence d'attractivité et développement touristique Béarn-Pays Basque

À Pau, l'ambiance n'est pas du tout la même. Avec les reports ou les annulations d'évènements (Grand Prix de Pau, Tour de France, congrès, etc), les hôtels ne font pas le plein. "Cet été, je ne fais pas la moitié de mon chiffre de l'an dernier, explique Baptiste Chedal Bornu, le gérant de l'établissement À l'Hôtel, près de l'université. Si l'activité ne reprend pas en septembre, ça va être compliqué."

Le taux de remplissage des hôtels est d'environ 45%, avec des disparités en fonction des établissements. Certains gérants n'arrivent plus à se payer. C'est le cas d'Hélène Tucoublanquet, qui gère L'Hôtel Central, avec son compagnon, dans le centre-ville de Pau. "D'ici quelques mois, nous devrons choisir. Continuer ou arrêter notre activité d'hôteliers."

"Je fais des remplacements dans une entreprise pour me payer." - Hélène Tucoublanquet, gérante de l'Hôtel Central à Pau

Faute de réservations suffisantes, certains hôtels sont même restés fermés. C'est le cas de 30% d'entre eux, en Béarn et en Soule, majoritairement en ville.

Réécoutez le reportage de France Bleu Béarn-Bigorre, en vallée de Barétous

Le reportage de France Bleu Béarn-Bigorre à Arette

Choix de la station

À venir dansDanssecondess