Économie – Social

Belfort : grosse chute de fréquentation à la Piscine du Parc en raison de la météo

Par Jérôme Collin, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 10 août 2016 à 6:32

Un rare moment d'affluence à la Piscine du Parc de Belfort
Un rare moment d'affluence à la Piscine du Parc de Belfort © Radio France - Hervé Blanchard

La météo très capricieuse cet été à Belfort a des conséquences directes sur les piscines. Une chute de fréquentation : -42 % par exemple à la Piscine du Parc. Il s'agit d'une des pires années depuis plusieurs décennies selon les responsables. Et le mois d'août ne devrait pas être meilleur.

23 000 visiteurs de moins en juin et juillet par rapport à l'an dernier ! C'est le bilan catastrophique  des responsables de la Piscine du Parc de Belfort. De 55 000 baigneurs l'an dernier, on est passé à 32 000 cette année. D'ici fin août, le nombre total de nageurs ne devrait pas dépasser les 45 000. Ils étaient 75 000 l'été dernier.

En 25 ans de métier, c'est la deuxième pire année que je vis !" Chantal, responsable du stand Snack de la piscine du Parc

Et ce bilan, il se constate facilement. Dans les différents bassins d'eau, ça ne se bouscule pas. Quelques enfants courageux, sous la pluie, accompagnés de leurs parents. "Le temps n'est pas avec nous. Un coup il fait beau, ensuite il pleut, c'est frustrant de venir pour une heure seulement", explique Myriam. Sa fille repart donc déçue.

Jusqu'à 40 % de chiffre d'affaires en moins !

Déçus, les responsables de la piscine le sont forcément. La saison estivale est catastrophique. Et il faut prendre les décisions qui s'imposent. "Les jours de pluie, on réduit les heures de travail de nos saisonniers. On n'a pas le choix, il faut faire des économies, les temps sont durs", regrette Hervé Cortot, responsable.

Du côté de la restauration rapide, même bilan et mêmes inquiétudes. Si la piscine conserve ses horaires habituels (10h-20h tous les jours), ça n'est pas le cas du snack. "On travaille pour rien, il n'y a personne, donc on ferme parfois quatre heures avant que la piscine ne soit fermée. Notre chiffre d'affaires a baissé de 30-40 %", s'alarme Chantal.

Et la situation ne risque pas de s'améliorer selon elle. "A partir du 15 août, les gens pensent plus à la rentrée qu'à venir à la piscine. Donc ça va être une saison catastrophique."