Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Belfort : le dispositif hivernal est renforcé pour les sans-abris

Belfort, France

Avec l'hiver qui s'installe, la fondation de l'armée du Salut renforce son dispositif. Il s'agit d'accueillir les sans-abris nuit et jour. En hiver, il y a deux fois plus de capacité d'hébergement que le reste de l'année.

En période hivernale, la fondation accueille deux fois plus de sans-abri
En période hivernale, la fondation accueille deux fois plus de sans-abri © Radio France - Hugo Flotat-Talon

Les sans domiciles fixes doivent eux aussi affronter la neige et le froid. Ils sont plusieurs dizaines dans l'Aire Urbaine. De tout âges et tous horizons, ils ont tous le même combat en période hivernale : trouver une place au chaud.

Montbéliard a été la première ville a lancé son dispositif hivernal cette année

Depuis le début du mois onze lits supplémentaires sont disponibles dans un abri en face de l'hôpital. En temps normal, seulement 13 places de nuit sont ouvertes pour les sans abris dans la cité des Princes. Une veille mobile est aussi mise en place pour inciter les SDF à rejoindre des lieux chauffés.Les associations et les pouvoirs publics s'organisent chaque hiver pour leur venir en aide. Avec la météo des ces derniers jours, les dispositifs s'organisent. Belfort a aussi lancé son dispositif hivernal depuis la semaine dernière. L'armée du Salut propose une centaine de place. Le double par rapport à l'été. Des logements sont loués, vingt lits sont disponibles dans un centre et si les températures descendent très bas le préfet peut décider de louer des chambres d'hôtels. Il n'y a qu'à Héricourt où le plan hivernal n'est pas encore arrêté : une réunion aura lieu en préfecture vendredi prochain. Pour l'heure 55 places sont disponibles pour tout le département de la Haute-Saône.

Nous sommes allés à la rencontre de certains bénéficiaires comme Alexandra, 22 ans. Elle vivait avec sa mère il y a encore un an et demi. En contrat d'apprentissage, elle se retrouve sans domicile fixe après un conflit avec sa mère et arrive à la Fondation de l'Armée du Salut. Elle entre bientôt en formation cuisine grâce à la "Garantie Jeunes". Parmi les bénéficiaires, il y a aussi Virginie, originaire de Besançon.

J'étais un peu en galère, à droite à gauche et on m'a présenté le 115. Si je ne dors pas ici, je serais dans des squat où il fait froid, humide. Ici au moins on peut se réchauffer, on se fait des amis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess