Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Belfort : les agents municipaux manifestent pour l'augmentation de leur salaire

vendredi 21 décembre 2018 à 18:27 Par Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le gouvernement refuse d'augmenter point d'indice et a annoncé qu'il n'y aura pas de prime exceptionnelle pour les fonctionnaires. Ce vendredi 70 agents de la ville et du Grand Belfort ont pourtant manifesté devant la mairie de Belfort pour le doublement de la prime de fin d'année.

70 agents municipaux environ ont manifesté pour le doublement de leur prime d'activité devant la mairie de Belfort.
70 agents municipaux environ ont manifesté pour le doublement de leur prime d'activité devant la mairie de Belfort. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Belfort, France

Les fonctionnaires ne recevront pas de prime exceptionnelle cette année et le point d'indice restera bloqué. Ce dernier n'a pas  augmenté depuis neuf ans. Le gouvernement a annoncé sa décision ce vendredi 21 décembre. À Belfort,  70 agents de la ville et du Grand Belfort ont manifesté pour réclamer le doublement de leur prime de fin d'année. 

"Toute la fonction publique a droit au même traitement"

Marie-Pierre est auxiliaire puéricultrice, elle travaille dans les crèches depuis plus de 30 ans. Pour elle, les fonctionnaires sont loin d'être privilégiés : "Monsieur Macron a annoncé des mesures en faveurs de certaines catégories professionnelles comme des primes supplémentaires. Il n'y a pas de raison que nous non plus, on ne doit pas être les oubliés du plan Macron. Et toute la fonction publique a droit au même traitement" déclare-t-elle. 

Les conséquences du gel du point d'indice

Au-delà de la prime d'activité pour la fin de l'année 2018, Elisabeth qui travaille depuis quinze ans dans la restauration scolaire, demande une augmentation générale des salaires des agents de la fonction publique. "Nous ce qu'on voudrait c'est l'augmentation du point d'indice qui est gelé depuis des années. La vie ne fait qu'augmenter et notre pouvoir d'achat ne fait que de diminuer" affirme-t-elle. 

Selon Mathieu Chappuis, délégué syndical CGT au Grand Belfort, les effets du gel du point d'indice depuis 9 ans se traduisent par une perte de salaire de 150 à 400 euros sur les fiches de paie chaque mois. "Ce sont des euros de salaire mais également des euros de cotisation pour les arrêts maladies, les retraites et pour la contribution à la sécurité sociale" assure-t-il.

Une délégation de la CGT a été reçue par Damien Meslot, le maire et président du Grand Belfort à la mi-journée. Ce dernier assure que la demande de prime d'activité sera étudiée. Il devrait rencontrer à nouveau les syndicats mi-janvier 2019.