Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Belfort: les femmes de militaires attendent une meilleure prise en charge de leur quotidien

mardi 31 octobre 2017 à 20:22 Par Isabelle Rolland et Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les annonces du gouvernement étaient attendues dans le nord Franche-Comté. Un plan d'accompagnement des familles et d'amélioration des conditions de vie des militaires a été annoncé ce mardi. Il concerne 2.250 familles dans le Territoire de Belfort.

Le gouvernement a présenté son plan d'amélioration d'accompagnement des familles de militaires - illustration
Le gouvernement a présenté son plan d'amélioration d'accompagnement des familles de militaires - illustration © Maxppp - Norbert FALCO

Territoire de Belfort, France

20 % de places en créches, un meilleur accompagnement des mutations... ce sont quelques exemples détaillés dans le plan Famille, présenté ce mardi matin par la ministre des armées, Florence Parly. Le gouvernement souhaite mieux accompagner le quotidien des militaires et de leur famille. 300 millions d'euros seront débloqués sur cinq ans.

On n'est pas pris en considération "

Mais dans le Territoire de Belfort, qui accueille 2.250 familles de militaires, ces annonces sont prises avec prudence, en ces temps de restriction budgétaire. Pour cette femme de militaire du 35e Régiment d'Infanterie de Belfort "on n'est pas pris en considération. Je ne suis pas de la région, mais j'ai suivi mon mari à Belfort. Ici, je n'avais pas de famille, pas d'ami, c'est délicat. Retrouver du travail, c'est encore plus compliqué ! Nous avons un petit d'un an, et pour lui aussi ce n'est pas évident, il commence à se rendre compte que son papa n'est pas là souvent !"

Renforcer les liens entre les épouses de militaires

" Le quotidien" souligne cette autre épouse de militaire, "c'est vraiment difficile. Nous n'avons pas d'informations que ce soit sur les aides possibles, les missions de nos maris, ça serait bien que l'on sache !! Je viens seulement d'apprendre qu'ils existent des activités pour les familles de militaires. C'est bien, ça renforce les liens entre épouses de militaires."

Femme de militaire : un statut particulier

Pour être considéré comme conjoint de militaire, et pouvoir bénéficier des aides et activités liées à ce statut, il faut être marié(e) ou pacsé(e). C'est en tout cas ce que l'on a indiqué à la compagne de ce militaire du 1er RA de Bourogne. Elle est étudiante, son école se trouve à Strasbourg, mais elle vit avec son compagnon à Belfort. Elle n'a pas de revenus. "Aujourd'hui, je n'ai plus le droit à 90% des aides parce qu'on me considère comme femme de militaire. Mais du côté de l'armée, on ne me considère pas comme femme de militaire, parce que nous ne sommes pas mariés. Je n'ai pas de statut. Financièrement, c'est compliqué pour moi".