Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Belfort va accueillir un service délocalisé des Finances Publiques en 2021

La Cité du Lion fait partie des 50 villes de France sélectionnées par le Ministère pour accueillir un "service déconcentré de la Direction générale des finances publiques (DGFiP)" à l'horizon 2021.

Centre des finances publiques (photo d'illustration)
Centre des finances publiques (photo d'illustration) © Radio France - Alexandre Chassignon

L'annonce a été faite ce mercredi par le Ministre des Comptes Publics Gérald Darmanin : la ville de Belfort va accueillir un service de la Direction des Générale des Finances Publiques sur le site du Techn'hom de Belfort à l'horizon 2021. Combien d'agents arriveront à Belfort ? Le nombre reste à préciser. La ville parle de "plusieurs dizaines d'agents" relocalisés à Belfort. Ces postes sont actuellement situés dans de grandes métropoles.

Un dynamisme et une attractivité supplémentaire (Damien Meslot)

"C'est une très bonne nouvelle pour Belfort car cela crée un dynamisme et une attractivité supplémentaire pour notre ville" a réagi Damien Meslot. Sur son site internet, la municipalité indique que le dossier de Belfort a notamment été retenu car la ville bénéficie d'une "offre immobilière garantissant des conditions de travail optimales aux agents avec 200 à 1200 m² disponibles au Techn’hom".

Les opérations de relocalisation en région commenceront dès 2021. "Les services administratifs concernés seront en charge de missions de gestion", indique le ministère des Comptes publics, qui ne détaille pas encore précisément les services concernés. Au total, ce sont 3.000 agents qui devraient être affectés dans les 50 villes sélectionnées. En Franche-Comté, les villes de Besançon, Lons-le-Saunier et Vesoul ont également été retenues.

Une réponse à la crise des gilets jaunes

Bercy avait lancé en octobre un appel à candidatures en vue de sélectionner les communes intéressées par cette décentralisation, que le gouvernement présente comme un moyen de répondre à "la crise de confiance envers l'État de populations éloignées des grandes agglomérations", mais aussi une source d'économies pour l'administration, selon un communiqué du ministère. Plus de 400 communes avaient déposé leur candidature auprès du gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu