Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Benjamin Griveaux, candidat à la mairie de Paris, veut soutenir les petits commerçants

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le candidat LREM promet un plan Marshall du commerce de proximité, des professionnels durement touchés en décembre par les grèves, un an après la crise des gilets jaunes. Plusieurs mesures concrètes sont avancées.

Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, veut soutenir les petits commerces de proximité à travers toute une série de mesures concrètes.
Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, veut soutenir les petits commerces de proximité à travers toute une série de mesures concrètes. © Maxppp - Vincent Isore

Benjamin Griveaux ne veut pas voir les commerces de proximité que sont les commerces indépendants disparaître peu à peu, au profit des grandes enseignes.  Il le rappelle :  c'est dans ces boutiques que l'on trouve son premier "petit boulot.  

Pour maintenir ces commerces locaux et les redynamiser,  L'ex secrétaire d'Etat à l'économie souhaite soutenir leur création grâce à...

  • Des loyers progressifs,  en fonction du chiffre d'affaire : "Nous faciliterons le démarrage d’une activité́ en proposant des loyers progressifs  aux nouveaux commerçants", au sein de locaux détenus par la Ville de Paris ou par ses opérateurs.
  • Le développement des rues piétonnes (240 nouvelles rues piétonne) : "Sur propositions des commerçants et des riverains, nous piétonniserons une rue commerçante dans chacun des 240 quartiers ; Dans les rues où le commerce souffre le plus, nous pourrons expérimenter la mise en commun des locaux commerciaux, en vue de créer une « copropriété́ commerciale » pour coordonner l’exploitation des commerces".
  • L'augmentation du nombre de places de livraison : Le candidat LREM veut expérimenter des rues dynamiques, dans lesquelles les places pourront être réservées à différents usages en fonction de l’heure de la journée, grâce à des dispositifs innovants (LED au sol, plots rétractables, etc.) : livraisons tôt le matin (pour pouvoir livrer au plus près), résidents (et notamment personnes en situation de handicap) aux heures où l’on fait ses courses, piétons aux horaires d’affluence.

Création d'un fond de solidarité

Pour éviter que ces commerces indépendants ne ferment le rideaux, sur la paille après des périodes de crise, dûes notamment aux manifestations dans leurs quartiers ou à la grève des transports en commun, Benjamin Griveaux veut mettre en place une "cellule d'urgence commerciale" sous l'autorité de chaque maire d'arrondissement,  à qui il octroierait des moyens supplémentaires financiers et humains.

Moyens financés à l'aide d'un "fonds de solidarité commerçants", de 15 à 20 millions d'euros, et approvisionnés par la taxe de séjour dans les hôtels ; elle serait doublée (de 5 à 10€ la nuitée), et par les retombées financières des J.O. :   les saisons dynamiques permettrait d'enrichir une collecte pour les périodes de crise.  

Pour une ouverture des magasins le dimanche 

Sans surprise le député LREM est favorable à l'ouverture des commerces parisiens, quelques soient les zones : Pour que tous bénéficient des mêmes opportunités, nous vous laisserons dans tout Paris la possibilité d’ouvrir le dimanche.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu