Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bergerac : des habitants s'opposent à la fermeture du bureau de poste d'un quartier prioritaire

mercredi 25 juillet 2018 à 18:57 Par Armêl Balogog, France Bleu Périgord

Le bureau de poste du quartier de la Madeleine à Bergerac va fermer en octobre. Une partie de ses activités seront reprises par des commerces voisins. Mais des habitants font part de leur colère, une semaine après la visite d'Emmanuel Macron en Dordogne pour promouvoir les services publics.

Le bureau de Poste du quartier de la Madeleine, à Bergerac, va fermer en octobre (Dordogne).
Le bureau de Poste du quartier de la Madeleine, à Bergerac, va fermer en octobre (Dordogne). © Radio France - Armêl Balogog

Bergerac, France

"C'est dommage", commente Hélène, qui habite à 200 mètres du bureau de poste qui va fermer dans le quartier de la Madeleine, à Bergerac. "Ça oblige d'aller beaucoup plus loin en centre-ville, se garer, ce qui est plus compliqué."

Les habitants veulent "se battre" pour leur bureau de poste

"On va se battre pour pouvoir le garder parce que j'estime qu'on a besoin de ce bureau de poste", renchérit Roger Aubry. Le président de l'association des conseils de quartier de la ville habite ici depuis 21 ans. Il a toujours connu ce bureau de poste, "très important" car "on a beaucoup de gens qui n'ont pas nécessairement des véhicules, qui sont âgés".

On est vraiment chez nous, on est vraiment dans notre village. - Rober Aubry, un habitant

Ce bureau est le seul service public de la rive gauche de Bergerac, à part Pôle emploi. Il recouvre une zone de 8.000 habitants dans plusieurs quartiers prioritaires, en plus "il y a de nouveaux arrivants, il y a des commerces qui s'installent. Ça va le dévaloriser encore un peu notre quartier, c'est dommage", commente Christine.

La Poste toujours présente dans le quartier

Selon nos informations, non confirmées par le groupe La Poste, ce bureau serait fermé parce qu'il est trop près du bureau central de Bergerac, à moins de trois kilomètres, et parce qu'il ne remplit pas les objectifs du groupe, notamment car peu de services à la personne sont vendus.

Le groupe confirme en revanche la fermeture, et le fait qu'elle maintiendra sa présence dans la zone, au moins grâce à un point relais. Elle donnera plus de précision en septembre, mais le gérant du tabac-presse d'en face s'est déjà manifesté : il assure avoir signé une convention avec le groupe mardi 24 juillet pour reprendre 80 % de son activité, à savoir tout le courrier.

Les colis seront au tabac-presse d'en face

"Il faut que l'on ait du travail pour que l'entreprise fonctionne et donc on est toujours en recherche de diversification", explique Jean-Jacques Teulet, le gérant. Cela pourra lui ramener plus de clients, mais il assure ne pas compter sur la rémunération de ce service pour survivre : il lui rapportera moins de 400 euros par mois de revenus.

Le buraliste espère que les habitants du coin y trouveront un avantage car les plages horaires seront plus larges que celle du bureau de poste actuel : "tous les services de la Poste seront ouverts toute la semaine, de 6h30 à 9h30, sauf le dimanche après-midi".

Victime de la "logique comptable" de la Poste

Malgré cette reprise, le conseiller municipal Fabien Ruet ne comprend pas. "On est engagés aux côtés de l'Etat dans le cadre du contrat de ville et on défend collectivement la présence des services publics dans les quartiers prioritaires, alors comment expliquer que la Poste, qui dépend quand même de l'Etat, puisse être un acteur qui se désengage complètement des obligations qui devraient lui incomber ?", s'interroge-t-il.

Le vice-président de l'agglomération bergeracoise met en cause ce qu'il appelle la "logique comptable" du groupe La Poste qui "l'emporte de manière très très forte" sur l'humain, selon lui. Le quartier de la Madeleine est prioritaire. Il a été retenu dans l'opération "Cœur de ville" pour relancer les petits centres et le maintien des services publics est "une des conditions", explique-t-il.

Annonce étonnante à la veille de la visite d'Emmanuel Macron

Les habitants comprennent d'autant moins cette annonce, qu'elle a été faite le mardi 17 juillet, à la veille de la venue du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne pour vanter les services publics de proximité.

"Alors là, ça a été la première réaction que j'ai eue. Je me suis dit 'mais qu'est-ce qu'il est venu faire à Périgueux, ce n'était pas la peine qu'il vienne !'", s'exclame une riveraine. "C'est contradictoire", conclut une autre.