Économie – Social

Bernard Cazeneuve et les élus normands et bretons décident d'un seul gestionnaire pour le Mont-Saint-Michel

Par Katia Lautrou, France Bleu Armorique et France Bleu Cotentin jeudi 20 avril 2017 à 15:43

Des élus normands et bretons autour de Bernard Cazeneuve pour évoquer le Mont-Saint-Michel
Des élus normands et bretons autour de Bernard Cazeneuve pour évoquer le Mont-Saint-Michel - cabinet du premier ministre

Ce jeudi matin à l'hôtel Matignon, le premier ministre Bernard Cazeneuve a reçu une délégation d'élus normands et bretons, le président de la région Normandie, le président du département de la Manche, afin d'évoquer la future gouvernance du site du Mont Saint-Michel.

Une réunion concernant le Mont-Saint-Michel a eu lieu ce jeudi matin à Paris autour de Bernard Cazeneuve. Le premier ministre qui avec Hervé Morin président de la région Normandie, le président du département de la Manche, les élus de la baie du Mont-Saint-Michel et les élus bretons concernés (région Bretagne, Saint-Malo, Cancale et Pleine-Fougères) a adopté une déclaration commune pour la future gouvernance du Mont-Saint-Michel. Le rétablissement de son caractère maritime a ouvert une nouvelle étape et il faut aujourd'hui repenser l'attractivité touristique mais aussi les infrastructures autour de ce site qui a bien changé depuis les travaux.

Une déclaration commune : " Une nouvelle ambition pour le Mont-Saint-Michel »

Dans cette déclaration commune il est dit qu'une nouvelle organisation des pouvoirs publics et une initiative forte de l’Etat sera nécessaire pour porter une nouvelle ambition pour le site du Mont Saint-Michel. Chacun reconnait la complexité du cadre d’intervention sur le Mont-Saint-Michel : entre autorités publiques et acteurs privés. Depuis le parc de stationnement jusqu’au Mont interviennent un syndicat mixte, deux communes, le centre des monuments nationaux, un délégataire de service public et de nombreuses initiatives privées.

Des décisions ont été prises

Il y aura donc la création d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) dont la mission sera de coordonner la gestion et le développement du site, depuis le stationnement et les transports jusqu’à l’Abbaye du Mont. C'est d'ailleurs l'ancien préfet de la Manche Adolphe Colrat qui coordonnera ces actions. Par ailleurs l’Etat reprend la responsabilité de l’exploitation du barrage sur le Couesnon pour poursuivre les travaux hydrauliques et le suivi environnemental de la Baie. L’Etat qui apportera l’ensemble des financements nécessaires pour l’exploitation du site, pour 2017 et 2018.

Hervé Morin, Président de la Région Normandie se réjouit

Hervé Morin - Radio France
Hervé Morin © Radio France

Dans un communiqué Hervé Morin se dit satisfait de la décision prise par le Premier ministre de la création d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) national du Mont-Saint-Michel. « Les collectivités dont la Région Normandie ont joué tout leur rôle en pilotant le Syndicat Mixte Baie du Mont Saint Michel qui a mené les travaux pour le rétablissement du caractère maritime. Le partenariat sans précédent entre l’Etat, les collectivités normandes, bretonnes et l’Europe a conduit au succès du projet » déclare Hervé Morin.

Plus de précisions demain vendredi 21 avril à 7H45 avec l'invité de France Bleu Cotentin : David Nicolas maire d'Avranches et président de l’Agglomération Normandie-Mont Saint-Michel. Il était à la réunion ce jeudi à Paris.