Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bernard Thibault à Limoges : "Non la CGT n'est pas malade"

vendredi 31 mars 2017 à 19:07 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin et France Bleu

Bernard Thibault, l'ex-leader de la CGT, se trouvait à Limoges ce vendredi, jour où on a appris que le syndicat était détrôné par la CFDT dans le secteur privé. Entouré de militants pour dédicacer son livre, Bernard Thibault refuse de parler de revers. Pour lui, la CGT reste le premier syndicat.

Bernard Thibault dédicace son livre à la Maison du Peuple à Limoges
Bernard Thibault dédicace son livre à la Maison du Peuple à Limoges © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

Le premier secrétaire de la CFDT, Laurent Berger parle d'un résultat historique après avoir devancé la CGT dans le secteur privé. Mais l'ancien secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault venu à Limoges pour dédicacer son livre "La troisième guerre mondiale est sociale" préfère minimiser. "Si on prend tous les secteurs y compris le secteur public, nous restons le premier syndicat de France", affirme t-il. Il reconnait toutefois qu'une réflexion sur l'organisation du syndicat est peut être nécessaire, mais pour l'ancien leader du syndicat : "la CGT demeure et de loin l'organisation qui a la plus grosse capacité de mobilisation si les événements le nécessitent."

Dans la ville qui a vu naître la CGT , les militants comptent bien rebondir

"Nous avons 4 ans pour repasser devant, y compris dans le secteur privé" . En tenant ces propos, Arnaud Raffier , le secrétaire de l'union départementale de la CGT y croit, même s'il sait qu'il va falloir aller au plus prés des salariés. Mais comme Bernard Thibault il tient à préciser que son syndicat reste en tête dans le pays si on tient compte de toutes les catégories. Et ce vendredi c'est plutôt le plaisir de recevoir l'ancien numéro 1 de la CGT qui dominait dans les esprits.

Des moments difficiles à la CGT nous en avons traversé d'autres" - Camille Senon, 92 ans

Toute à la joie de dédicacer son livre aux militants de son syndicat, Bernard Thibault se dit très fier au moment de signer son ouvrage à Camille Senon, mémoire vivante du massacre d'Oradour-sur-Glane, auquel elle avait échappé de peu. Camille Senon, qui milite aussi depuis 72 ans à la CGT. La première place perdue par son syndicat ne lui a pas échappé mais "ça n'est que le résultat des traitements qu'on réserve aux syndicalistes et qu'on traîne devant les tribunaux". Et se tournant vers Bernard Thibault elle ajoute "des combats on en a traversé beaucoup à la CGT et on a su les gagner".