Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Berrichonne de Châteauroux : la vente au prince saoudien Bin Mosaad se précise

-
Par , France Bleu Berry

Changement de cap imminent pour la Berrichonne Football. Englué en bas du classement de Ligue 2, le club castelroussin devrait bel et bien passer sous pavillon saoudien ce vendredi. La vente des actions devrait être entérinée.

-
- © Radio France - Sylvain ROGIE

Après des semaines de silence, la vente de la Berrichonne Football se précise. Les négociations exclusives avec le prince saoudien Abdullah Bin Mosaad avaient été confirmées par le club fin décembre 2020. Désormais, la vente d'une majorité des actions devrait être entérinée ce vendredi 22 janvier, à l'occasion d'un conseil d'administration doit se tenir, a appris France Bleu Berry, confirmant une information de La Nouvelle République. La Ligue de football professionnel a évidemment le dernier mot. Ce sera à elle d'approuver ou de rejeter ce changement de cap. 

Un rachat n'est pas l'assurance d'une réussite sportive

Les choses sont en très bonne voie. Abdullah Bin Mosaad doit devenir l'actionnaire majoritaire de la Berrichonne Football. Après de longues semaines de négociation, le prince saoudien a séduit presque tout le monde au club. On n'entend d'ailleurs plus parler de frondeurs. Et pour cause, Bin Mosaad a fait une proposition financière intéressante, en mettant quasiment 3 000 euros pour chaque action. Certains actionnaires de la Berri vont donc repartir avec un joli chèque, au-dessus des 150 000 euros.

Mais le plus dur commence pour la Berri. Il y a urgence : Châteauroux est 20e de Ligue 2 et n'a plus que dix jours pour renforcer son effectif et recruter des joueurs sur le marché des transferts. Et puis l'arrivée d'un prince saoudien, ce n'est pas l'assurance d'une réussite sportive. Abdullah Bin Mosaad est déjà propriétaire de quatre clubs dans le monde, dont Sheffield United en première division anglaise. À la moitié de la saison, Sheffield est bon dernier, avec une seule victoire en 19 matchs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess