Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bessines-sur-Gartempe : la région Nouvelle-Aquitaine veut jouer les VRP pour l'usine Stéva

mardi 4 septembre 2018 à 20:19 Par Jérôme Edant, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

Aucune solution concrète, mais du soutien et de la confiance. C'est ce qu'a amené Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, en venant ce mardi à l'usine Stéva de Bessines-sur-Gartempe, en redressement judiciaire et en attente d'un repreneur. Pas suffisant pour les salariés.

L'usine Steva de Bessines sur Gartempe,en attente d'un repreneur, emploie 114 salariés
L'usine Steva de Bessines sur Gartempe,en attente d'un repreneur, emploie 114 salariés © Radio France - Jérôme Edant

Bessines-sur-Gartempe, France

Les salariés de l'usine Steva, de Bessines-sur-Gartempe, sont toujours dans le flou. L'entreprise d'emboutissage, qui emploie 114 salariés, est en redressement judiciaire jusqu'au 5 octobre mais aucune offre de reprise n'a été formellement déposée, alors que le délai de dépôt court seulement jusqu'à lundi prochain.

La Région ouvre son carnet d'adresses pour faire connaître Steva

Les salariés attendaient beaucoup, ce mardi, du passage du président de la Région Alain Rousset, mais en visitant l'entreprise il n'a amené aucune solution miracle. Si ce n'est quelques pistes et de la confiance.

Il se propose surtout d'être le VRP de Stéva, pour faire connaître ses compétences et ses savoir-faire dans toute la région et au-delà, notamment auprès du secteur de l'aéronautique ou encore de la grande distribution qui peut être intéressée par le projet de "container connecté" porté par l'entreprise. "Nous ouvrons le carnet d'adresse de la région et avons déjà organisé quelques contacts, car faire connaître les qualités de cette entreprises, c'est essentiel pour faciliter la reprise" explique Alain Rousset, qui propose également un soutien à la recherche industrielle ou la formation des salariés.

Entre le dire et le faire, on va voir !" - Bruno Grimaux, délégué FO de Steva

Mais face aux intentions, les salariés restent prudents, voire méfiants. "Alain Rousset dit qu'il va faire plein de choses, mais entre le dire et le faire, on va voir ce qui se passe !" martèle Bruno Grimaux, délégué FO de Steva.  L'élu syndical reste mobilisé et annonce d'ores et déjà des actions si aucune offre de reprise n'est déposée d'ici la semaine prochaine.

Mais la région n'en démord pas : "je suis confiant" affirme le président de la Région, Alain Rousset. Confiance aveugle ou éclairée ? En tout cas, une confiance affichée.