Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Béthune : les salariés de Bridgestone se mobilisent

-
Par , France Bleu Nord

Plus de deux mois après l'annonce de la fermeture de l'usine, l'intersyndicale de Bridgestone appelle à une journée d'action ce vendredi à Béthune..

Rassemblement des salariés de Bridgestone
Rassemblement des salariés de Bridgestone © Radio France - Claire Mesureur

C'est la première fois que les salariés de l'usine japonaise de pneus se mobilisent alors qu'ils savent que le site et leurs emplois sont condamnés depuis le 16 septembre. 

Une attente justifiée ce matin au micro de France Bleu Nord par l'avocat de l'intersyndicale Stéphane Ducrocq. "Il y avait une mobilisation invisible jusqu'à présent. Il fallait laisser le temps aux Japonais de changer d'avis et de renoncer à la fermeture et de faire pression pour obtenir les meilleures mesures sociales possibles". Mais le 12 novembre, Bridgestone a définitivement claqué la porte des espoirs des salariés 

La tristesse des salariés

Les salariés de Bridgestone mobilisés pour le meilleur plan social possible
Les salariés de Bridgestone mobilisés pour le meilleur plan social possible © Radio France - Claire Mesureur

Selon Stéphane Ducrocq, une dizaine de repreneurs se seraient déclarés intéressés : " des Indiens, un Turc, des Chinois, qui veulent tous s'implanter en Europe pour fabriquer des pneus".  Des repreneurs qui pourraient sauver des emplois.

En attendant, les 863 salariés se désolent de l'attitude méprisante de Bridgestone. Ce matin, ils vont déposer 863 croix autour de l'usine de Béthune. De même, leurs photos, légendées en français et en japonais, vont être affichées aux abords du site. Autant de symboles des emplois pour l'instant sacrifiés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess