Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Contournement de Beynac

Dordogne : la démolition du chantier de Beynac prendra des années selon Germinal Peiro

-
Par , France Bleu Périgord

Germinal Peiro, invité ce lundi 6 janvier sur France Bleu Périgord, affirme que la démolition du chantier du contournement de Beynac va prendre des mois et des années. Le président du Conseil départemental assure que la procédure de démolition est engagée.

la justice administrative a suspendu les travaux du projet de déviation de Beynac le 9 avril 2019.
la justice administrative a suspendu les travaux du projet de déviation de Beynac le 9 avril 2019. © Radio France - Charlotte Jousserand

"La démolition de tels ouvrages va prendre des mois et je peux vous le dire, elle va prendre des années" affirme Germinal Peiro sur France Bleu Périgord. Le président du Conseil départemental est revenu ce lundi 6 janvier sur la décision de la cour administrative d'appel de Bordeaux. 

Elle a ordonné le 10 décembre 2019, la destruction du chantier et la remise en état du site. Selon Germinal Peiro, le département est dans la légalité. Il déclare avoir engagé la procédure de démolition le 23 décembre dernier avant la fin du délai prévu le 10 janvier. Le président du département affirme, dans une lettre adressée au Préfet, avoir lancé un appel d'offre pour avoir un maître d'oeuvre et des études sur la démolition du chantier. 

Germinal Peiro est déterminé à aller jusqu'au bout des recours. Le département de la Dordogne compte saisir le Conseil d'état car "la justice administrative a dit tout et son contraire sur Beynac". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu