Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le G7 à Biarritz

[VIDEO] Biarritz : action surprise des pompiers du BAB lundi devant la mairie

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu Béarn

Action surprise des pompiers du BAB (Bayonne, Anglet, Biarritz) ce matin devant la mairie de Biarritz. Une soixantaine de soldats du feu de la caserne d'Anglet se sont rassemblés avec quelques véhicules face à l’hôtel de ville.

banderoles, fumigènes et 6o pompiers devant la mairie de Biarritz
banderoles, fumigènes et 6o pompiers devant la mairie de Biarritz © Radio France - Jacques Pons

Biarritz, France

Rassemblement des pompiers de la caserne d'Anglet lundi matin devant la mairie de Biarritz. En uniforme, une soixantaine de sapeurs pompiers ont manifesté leur ras le bol dans une ville totalement investie par la police et l'armée à quelques jours du G7.

Les pompiers se sont déplacés pour demander au maire de Biarritz "de parler au Président de la République de leur situation" puisque le sommet du G7 débute le 24 août dans la cité impériale.

Le rassemblement des pompiers du BAB devant la mairie de Biarritz - Radio France
Le rassemblement des pompiers du BAB devant la mairie de Biarritz © Radio France - Jacques Pons

Dès que les pompiers ont actionné des fumigènes oranges devant la mairie deux hélicoptères de l'armée sont arrivés pour inspecter la zone avant de quitter rapidement le secteur (voir vidéo). 

L'action des pompiers s'est effectuée lundi matin sans banderole syndicale. Les pompiers sont en grève depuis le 26 juin dernier (et jusqu'au 31 août). Ils demandent à ce que les astreintes de 24 heures soient payées en intégralité et pas seulement 17 heures comme elles le sont aujourd'hui. Pour les grévistes "chaque garde de 24 heures permet à une collectivité d'économiser 7 heures de salaire sur chaque sapeur-pompier". 

Les pompiers se disent lassés que leur dossier stagne au niveau du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours et du Conseil Départemental. 

Nous ne sommes pas entendus depuis des mois et des mois ! — un pompier gréviste

Les raisons de ce mouvement surprise avec l'un des pompiers (sous couvert d'anonymat)

Principale revendication : le paiement total des astreintes de 24 heures - Radio France
Principale revendication : le paiement total des astreintes de 24 heures © Radio France - Jacques Pons
"kexu !" (en français : "fâchés") peint sur l'un des camions de la caserne d'Anglet - Radio France
"kexu !" (en français : "fâchés") peint sur l'un des camions de la caserne d'Anglet © Radio France - Jacques Pons

Le maire de Biarritz est sorti de son bureau à la rencontre des pompiers

Le maire (MODEM) de Biarritz, Michel Veunac, est allé à la rencontre des pompiers. Il leur a promis une réunion la semaine prochaine, mais après le G7 (organisé du 23 au 26 août).

Le dialogue entre le maire de Biarritz Michel Veunac et l'un des pompiers grévistes

Dialogue entre le maire de Biarritz et l'un des pompiers grévistes

Le maire de Biarritz, Michel Veunac, est venu à la rencontre des pompiers - Radio France
Le maire de Biarritz, Michel Veunac, est venu à la rencontre des pompiers © Radio France - Jacques Pons

Pour obtenir le soutien du public et mieux s'expliquer les pompiers des Pyrenées Atlantiques ont lancé leur site en passant par "le pot solidaire".

Les pompiers d'Anglet en pleine action - Radio France
Les pompiers d'Anglet en pleine action © Radio France - Jacques Pons
Les grévistes devant la mairie de Biarritz - Radio France
Les grévistes devant la mairie de Biarritz © Radio France - Jacques Pons
Choix de la station

France Bleu