Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bientôt des commerces et des activités dans les sous-sols de La Défense

jeudi 12 novembre 2015 à 5:00 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

Le quartier d'affaires dans les Hauts-de-Seine veut aménager ses sous-sols. Beaucoup d'"espaces sous dalle" sont inoccupés, et ça représente 45000 m² à exploiter. Alors Defacto, l'établissement public qui gère le quartier d'affaires, lance plusieurs appels à projet pour les occuper.

La Cathédrale, l'un des espaces à exploiter.
La Cathédrale, l'un des espaces à exploiter. - © Cyrille Weiner

La Défense, Hauts-de-Seine, France

Defacto, l'établissement public qui gère le quartier d'affaires de La Défense, lance plusieurs appels à projet pour occuper ces espaces inoccupés, en sous-sol des tours. Il a présenté son idée ce mardi au forum des projets urbains au palais des congres porte Maillot, à Paris.

Un premier appel à projet a déjà été lancé en juin 2014 et un "espace gastronomie" devrait voir le jour. Le projet devrait être finalisé dans les prochaines semaines. Il y aura un espace hors sol et un autre en sous sol, avec notamment un bar lounge, pour les heures d'après bureau. Marie-Célie Guillaume, la directrice de Defacto explique qu'il faut pallier un manque de restauration de qualité dans le quartier d'affaires :

"L'objectif c'est d'amener à la Défense des services qui n'existent pas actuellement"

Marie-Célie Guillaume, directrice de Defacto

Alors toutes les idées sont les bienvenues. Defacto imagine par exemple une ferme urbaine, à 20 ou 30 mètres sous dalle, dans les espaces les plus éloignés, avec des éclairages LED. 

Defacto lance un appel à projets, Rémi Brancato

Dynamiser le quartier d'affaires

Organiser de l'activité en sous-sols, c'est aussi une façon de répondre au besoin de foncier. Il n'y a plus beaucoup d'espaces constructibles. 

Patrick Devedjan, le président du département des Hauts-de-Seine et de Defacto, veut aussi dynamiser un quartier où l'activité jusqu'ici s'arrête quand les bureaux ferment. Pour lui, la vie souterraine n'est pas aberrante : 

"Partout dans le monde, à Montréal à Hong-Kong, vous avez des sous-sols aménagés pour des commerces, des salles de cinéma, des tas de choses"

Une vue en coupe de La Défense - Aucun(e)
Une vue en coupe de La Défense - © Enia - Defacto