Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bientôt une troisième poubelle pour trier les déchets alimentaires dans 12 communes de l'ouest de l'Hérault

lundi 9 juillet 2018 à 7:10 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Depuis six mois, la commune de Pézenas dans l'Hérault teste la collecte et la valorisation des biodéchets. L'expérimentation considérée comme concluante sera étendue à douze communes début 2019. Mais des voix s'élèvent déjà à cause de l'odeur dégagée par les bacs.

Les biodéchets sont stockés dans cette poubelle orange avant d'être ramassés le samedi matin
Les biodéchets sont stockés dans cette poubelle orange avant d'être ramassés le samedi matin © Radio France - Stéfane Pocher

Pézenas, France

Un nouveau bac de 120 litres, de couleur orange sera distribué dés l’autonome prochain, dans douze communes à l'ouest de l'Hérault. Le Sictom Pézenas-Agde, met en place le tri biodéchet dès janvier 2019 à Servian, Nézignan-l'Evêque, Lézignan-la-Cébe, Tourbes, Valros, Cazouls-d'Hérault, puis en mars 2019 à Montblanc, Caux, Aume, Nizas, Castelnau-de-Guers, et Alignan-du-vent. Cette expérimentation est menée depuis le début de l'année dans 1.500 foyers pavillonnaires de Pézenas.  

En 2025, cette collecte sera une obligation

La loi de transition énergétique pour la croissance verte impose la généralisation du tri à la source des biodéchets. Le déploiement de cette collecte sera généralisé à l’ensemble des 58 communes du territoire du SICTOM Pézenas-Agde, d'ici 2021. 

Les habitants pourrons y mettre tous les déchets alimentaires. Le bilan du premier semestre semble plutôt positif.  3 tonnes sont récoltées en moyenne chaque semaine.  

Notre objectif est dépassé explique Yves Le Gratiet le directeur général des services du SICTOM Pezenas-Agde

Cette nouvelle poubelle est loin de faire l'unanimité. De nombreuses voix s'élèvent contre les mauvaises odeurs dégagées. Gérard n'est pas certain de continuer. Trop de moucherons et une mauvaise odeur persistante.

Gérard n'est pas convaincu. Une seule collecte par semaine. Trop d'odeur et trop de moucherons.

Aujourd'hui il n'y a qu'une seule collecte par semaine ( le samedi matin). Si les retours sont négatifs, des ramassages supplémentaires sont envisagés. Mais rien n'est encore acté précise Alain Vogel-Singer, le maire de Pézenas  et président du SITCOM.

Alain Vogel-Singer, le maire de Pézenas et président du SITCOM

Certains riverains ont déjà arrêté le tri et ont même l'intention de ramener le bac. D'autres pointent du doigt  la taxe d'ordures ménagères  qui aurait augmenté 25 % en 10 ans.   

Pourquoi trier plus alors que nous payons toujours plus nous dit en substance Laurence.

Dés septembre, des réunions publiques auront lieu dans les  douze communes concernées pour informer les habitants.

Pour assurer cette collecte des biodéchets, un kit sera mis à disposition. Il comprendra : un nouveau bac individuel à couvercle orange de 120 litres avec réducteur de cuve, un bioseau ajouré de 7 litres, un lot de 50 sacs biodégradables et compostables, un guide de tri.

Les déchets ramassés sont ensuite traités au syndicat mixte centre Hérault, à Aspiran au sud de Clermont-l'Hérault.  Le projet est ensuite de les transformer directement sur le site de la prochaine usine de méthanisation de Montblanc actuellement en construction.