Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bilan décevant pour le marché de Noël d'Orléans

-
Par France Bleu Orléans
Orléans, France

Le marché de Noël place du Martroi à Orléans a fermé ses portes ce dimanche. Bilan plus que mitigé car la fréquentation est en baisse. Trois principaux facteurs l'expliquent : le mauvais temps, les consommateurs qui achètent de plus en plus sur Internet et les dates d'ouverture du marché.

D'après les vendeurs dans les chalets, il y a eu beaucoup moins de monde cette année par rapport aux années précédentes
D'après les vendeurs dans les chalets, il y a eu beaucoup moins de monde cette année par rapport aux années précédentes © Radio France - Noémie Lair

Les chalets de la place du Martroi ont fermé leurs portes hier pour la dernière fois cette année. Les exposants et vendeurs ont remballé leurs produits, avec pour certains, un goût amer. Les ventes sont bien en-dessous que ce qu'ils espéraient. La fréquentation est en baisse par rapport aux années précédentes.

La météo : première cause de la baisse de la fréquentation

La faute principalement à la météo. La pluie et le vent n'ont pas poussé les Orléanais et les touristes à sortir. Bien au contraire. "Je pense que ça a beaucoup joué sur la fréquentation du marché, raconte Patricia qui vend ses confections sur le marché depuis trois ans en décembre. Les gens passent en courant, rentrent chez eux vite fait après le travail et dans la journée comme il pleut trop, les gens ne sortent pas."

Les chalets face aux commandes sur Internet 

Même constat au chalet de pièces de cuir de Nathalie. Une fréquentation en dents de scie, à cause de la météo... mais pas que : "Peut-être que les gens achètent autrement maintenant." Elle pense aux commandes sur Internet, en augmentation continue

Troisième raison : les dates d'ouverture et de clôture

Un autre mauvais point : les dates d'ouverture et de clôture du marché de la place du Martroi. Derrière son étal de sacs à main, Dorothée est un peu déçue : "Clairement, l'ouverture le 24 novembre, c'est beaucoup trop tôt parce que la paye n'est pas encore tombée, les gens ne sont pas encore dans les achats et puis c'était le jour du Black Friday !" C'était en effet le grand jour de promotions dans les magasins alors la foule était bien en centre-ville mais pas vraiment sur le marché de Noël.

Et du côté des dates de clôture, c'est aussi décevant. Toutes les animations ne se terminent pas en même temps. Par exemple, les chalets de la place de la République sont ouverts jusqu'au samedi 30 décembre. Une différence qui peut perdre un peu les clients potentiels raconte Patricia : "Ce n'est pas très logique que tout le monde ne ferme pas en même temps. _Le marché de Noël c'est une entité et tout le monde devrait faire la même chose_." 

Positiver ou abandonner ?

Pour Emilie, qui tenait un stand d'huiles essentielles, il faut quand même rester positif : "Les gens étaient agréables, il y avait de beaux décors, plein de féerie, plein de bonheur pour ce marché de Noël à Orléans" 

Mais face à ce bilan plus que mitigé, certains commerçants ont d'ores et déjà décidé de ne pas revenir l'année prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess