Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Bilan mitigé pour les commerçants du marché de Noël d'Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

A Orléans, Noël et son traditionnel marché touchent à sa fin. L'heure est au bilan pour les commerçants, et il varie beaucoup selon l'emplacement qu'ils ont occupé cette année.

Les chalets de la place du Martroi ont fait plus de ventes que ceux installés rue Royale
Les chalets de la place du Martroi ont fait plus de ventes que ceux installés rue Royale © Radio France - Marine Protais

Orléans, France

La plupart des commerces du marché de Noël d'Orléans fermeront ce dimanche soir. Quelques chalets, la grande roue et la patinoire, eux, prolongent jusqu'au dimanche 5 janvier. Alors à quelques heures - ou jours - de la clôture de ce marché 2019, l'heure est au bilan pour les commerçants. Et il est très mitigé.

Pour les commerçants de la place du Martroi, c'est une réussite. En revanche, c'est plus compliqué du côté de la rue Royale. Cette année, le marché de Noël était réparti en quatre lieux : la place du Martroi, la place de la République, la rue Royale et la place de la Loire. Et tous ne se valent pas, d'après les commerçants.

La grande roue et la patinoire ont fait le plein

Sans grande surprise, c'est la place du Martroi qui a attiré le plus de visiteurs. L'une de ses attractions phares, la grande roue, a attiré beaucoup de monde cette année assure le patron. Un millier de personnes sont montées chaque jour à bord des nacelles.

La grande roue d'Orléans a attiré 1000 personnes par jour depuis l'ouverture du marché de Noël - Radio France
La grande roue d'Orléans a attiré 1000 personnes par jour depuis l'ouverture du marché de Noël © Radio France - Marine Protais

Juste derrière la grande roue, Laurent, le gérant de la patinoire, enregistre une fréquentation similaire sur sa glace. Et il s'en réjouit. 

Dès l'ouverture ça a été énorme, on a accueilli 600 personnes le premier samedi. Plus de 1 200 en tout, sur le premier week-end. Alors oui, pour nous, c'est vraiment une très bonne année ! 

Une année bien meilleure que la précédente. En 2018, la patinoire était installée place de la République. Plus en retrait, elle avait attiré moins de monde. "Et puis ce n'était qu'un chemin de glace là-bas, précise Laurent. Là, on a 300m², ce qui permet à tous de pouvoir patiner sans être bousculé. C'est ce qui fait le succès de cette patinoire." 

Un succès qui a fait grimper le chiffre d'affaires de l'activité : plus de 15 000€ en deux semaines. Un "très bon bilan" pour le gérant, très loin en revanche de celui de la douzaine de commerçants installés quelques mètres plus loin, rue Royale.

Des vols rue Royale, la disposition des chalets mise en cause

Pour Slimane, maroquinier, cela ne fait aucun doute, c'est la disposition des chalets qui ne va pas. Installés dos à dos, ils n'attirent pas la clientèle. "On ne voit pas nos collègues alors que c'est très important, ça met une petite ambiance", regrette le vendeur vendéen. Et surtout, ça demande une surveillance accrue.

Les commerçants regrettent la disposition des chalets, installés dos à dos, rue Royale - Radio France
Les commerçants regrettent la disposition des chalets, installés dos à dos, rue Royale © Radio France - Marine Protais

On est les uns à côté des autres. Si on veut aller faire pipi, on doit demander à notre voisin de jeter un œil sur le stand à chaque fois, sinon on se fait voler. Moi, je me suis fait voler trois paires de gants et un porte-feuille.

Déçu pour cette première fois au marché de Noël d'Orléans, Slimane l'assure, il ne reviendra pas l'an prochain. Sauf, peut-être, si un emplacement place de la République lui est proposé. 

Le manège du Sapin merveilleux, place de la République, a attiré de nombreuses familles - Radio France
Le manège du Sapin merveilleux, place de la République, a attiré de nombreuses familles © Radio France - Marine Protais

Pour lui, c'était l'endroit le plus stratégique cette année. L'installation du manège du Sapin merveilleux, qui a remplacé la patinoire, a attiré des milliers de familles, et donc autant d'acheteurs potentiels.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu