Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bisbilles autour des objets trouvés à Belfort

samedi 21 avril 2018 à 9:58 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis le 1er janvier 2018, il n'y a officiellement plus d'endroit où déposer et récupérer les objets trouvés à Belfort. Mairie et préfecture se renvoient chacun la balle. Une solution pourrait être trouvée, mais pas avant le 1er janvier prochain.

Jusque là, on pouvait ramener les objets trouvés à l'hôtel de police
Jusque là, on pouvait ramener les objets trouvés à l'hôtel de police © Maxppp - Philippe RIEDINGER

Belfort, France

Si vous vous êtes rendu au commissariat de police à Belfort ces derniers mois, vous avez sans doute aperçu cette affichette sur la porte de l'établissement : "La gestion des objets trouvés n'est plus assurée par le commissariat". Mais alors, où ramener un objet trouvé ? Pas non plus à la mairie. Depuis le 1er janvier 2018, il n'y a officiellement plus personne pour assurer ce service à Belfort.

Plus d'obligation pour la police depuis...1995

C'est la préfecture qui a décidé de stopper ce service objets trouvés au sein de la police nationale à Belfort. Pour cela, elle s'appuie sur une loi de 1995, qui vise à recentrer le travail des forces de l'ordre sur des missions de sécurité. Dans la plupart des communes de France, c'est les municipalités qui ont depuis repris la gestion des objets trouvés, c'est le cas par exemple à Montbéliard. Mais à Belfort, la police nationale avait jusque là continué à assurer ce service.

Une solution à partir du 1er janvier prochain

Le maire de Belfort, Damien Meslot (LR), refusait jusque là de reprendre la gestion des objets trouvés à la charge de la ville. Il dénonçait notamment une charge financière trop importante pour la collectivité.

"L'Etat une fois de plus se décharge sur les collectivités territoriales (...) sans que rien n'ait été organisé, discuté, négocié" - Damien Meslot, maire (LR) de Belfort

Face à l'absence d'alternatives pour les Belfortains, Damien Meslot accepte désormais de reprendre la gestion des objets trouvés. Ces derniers seraient collectés dans les locaux de l'hôtel du gouverneur, futur siège de la police municipale. Mais cette solution ne sera pas effective avant le 1er janvier 2019, car l'hôtel du gouverneur est pour le moment toujours en travaux.

En attendant, il n'y a officiellement plus personne qui recueille les objets trouvés; ni à la mairie, ni à l'hôtel de police.