Économie – Social

Blanquefort : aucune avancée pour les salariés de l'usine Ford

Par Charlotte Coutard, France Bleu Gironde mardi 8 septembre 2015 à 8:13

Philippe Poutou.
Philippe Poutou. © Radio France

Une nouvelle réunion avait lieu ce lundi en préfecture de Gironde, concernant l'usine Ford de Blanquefort. Pour les syndicats, la direction ne tient pas ses promesses. Ils dénoncent l'inaction des pouvoirs publics.

Nouvel épisode dans le feuilleton concernant l'usine Ford de Blanquefort. Ce lundi, il y a eu un nouveau comité de suivi à la préfecture de la Gironde à Bordeaux. 

Les représentants du personnel, dont Philippe Poutou, ancien candidat à l'élection présidentielle, se sont entretenus avec les dirigeants et les autorités. Pendant près de trois heures, il sont revenus sur la situation de l'entreprise et de ses salariés. La direction avait promis de maintenir 1. 000 emplois sur le site. Mais ce n'est pas le cas actuellement, et malheureusement pour Philippe Poutou, délégué syndicat CGT, cette réunion n'a pas servi à grand chose. Le dossier n'avance pas selon lui.

"C'est pour cela qu'on a attaqué devant le tribunal, pour non- respect de l'accord, car Ford ne le respecte pas. On est en dessous des 1000 emplois. Et il n'y a pas de réactions des pouvoirs publics."

Philippe Poutou, délégué de la CGT.

"A nous de recréer une situation qui oblige les ténors à revenir dans le dossier, ce qui nous aiderait certainement."