Économie – Social

Blocage de Paris : des agriculteurs girondins dans la manifestation

Par Charlotte Coutard, France Bleu Gironde jeudi 3 septembre 2015 à 8:09

Les agriculteurs aux portes de Paris.
Les agriculteurs aux portes de Paris. © Radio France - Sylvain Tronchet.

Grosse mobilisation des agriculteurs ce jeudi à Paris. Ils sont des milliers venus des quatre coins de la France, pour demander une nouvelle une rémunération plus juste de leurs produits. Parmi eux, une petite délégation d'une vingtaine d'agriculteurs girondins.

Ils sont des milliers venus de toute la France pour une grande démonstration de force . Les agriculteurs ont décidé de bloquer Paris ce jeudi avec au moins 1500 tracteurs sur les grands axes de la capitale. Une belle pagaille, pour demander une plus juste rémunération pour leurs produits, et un allègement des normes qui les étouffent.

Une petite délégation girondine

Dans le cortège, quelques agriculteurs girondins ont fait le déplacement. Une petite délégation d'une vingtaine de personnes . Ils sont montés à Paris sans leur tracteur, mais en autocar ou en TGV.

Il y a des éleveurs, mais aussi quelques viticulteurs , qui sont là en signe de solidarité, comme Christophe Doucet, exploitant en Côtes de Bourg et en Côtes de Blaye à Pugnac, près de Bourg-sur-Gironde. Il regrette quand même que les viticulteurs de Gironde ne soient pas plus mobilisés .

"Je pensais qu'il y aurait eu un peu plus de monde à monter sur Paris pour défendre le slogan : plus de pix, moins de contraintes. C'est peut-être les vendanges qui arrivent qui empêchent les gens de monter à Paris".

"Moi je suis coopérateur. La solidarité je sais ce que c'est".

Depuis plusieurs semaines, ce On n'a pas le même métier, mais on a les mêmes soucis aujourd'hui, avec des prix qui ne sont pas trop rémunérateurs, et surtout les normes qui sont de plus en plus contraignantes. On nous met des batons dans les roues, au niveau des traitements, au niveau de l'eau, des emballages. C'est de plus en plus lourd. Et financièrement c'est lourd aussi.

Manif agriculteurs Paris

Les agriculteurs attendent du concret ce jeudi

Serge Bergeon, éleveur à Galgon, près de Libourne, et responsable de la section laitière à la FDSEA Gironde, était notre invité ce jeudi matin.

agriculteurs gironde

"Nous voulons montrer que les agriculteurs se mobilisent, savent faire entendre leur voix, avec un seul discours : plus de prix, moins de charges".

"Il faut du concret, du concret, du concret. Les paroles ça suffit !"

"La mobilisation d'aujourd'hui oblige à avoir des résultats. On est au bord de la rupture. Les agriculteurs font vivre ce pays, ils le nourissent. Il faut nous entendre".