Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Blocage du barrage de Grand-Maison par la CGT en Isère : "L'objectif n'est pas de provoquer une pénurie"

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

Depuis mardi matin, la CGT Energie bloque le barrage de Grand-Maison à Vaujany en Isère, ce qui met à l'arrêt le plus gros site de production hydro-électrique de France. Mais selon Fabrice Coudour, responsable régional de la CGT Hydro-Electricité, il n'est pas question de provoquer une pénurie.

Le barrage de Grand'Maison
Le barrage de Grand'Maison - Capture d'écran Google Street View

"Le rapport de force est de notre côté",  c'est le message porté par la soixantaine de grévistes qui bloquent le barrage de Grand-Maison dans l'Oisans. Fabrice Coudour est responsable régional de la CGT pour l'hydro-électricité en Isère : "Nous souhaitons alerter nos employeurs qui sont liés à l'Etat, leur montrer que l'on a la main sur l'équilibre du réseau."

Conserver le soutien populaire

Une épée de Damoclès que les employés du barrage entendent maintenir au-dessus de la tête de leurs patrons. Mais pas au-dessus de celle des consommateurs, l'objectif du syndicat n'est pas d'aller jusqu'à la pénurie : "Nous ne voulons pas brouiller les cartes avec les usagers. [...] Nous savons que nous sommes majoritairement soutenus."

Des actions coups de poing avant la nouvelle journée d'action de vendredi

Après les coupures de courant sauvages de ce mardi matin revendiquées par la CGT Energie, c'est un nouveau coup de force des grévistes. Ils entendent continuer le blocage jusqu'à au moins vendredi, date de la nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle et de la présentation du projet de réforme des retraites au Conseil des ministres. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu