Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Dépôts pétroliers : les professionnels du BTP vont rencontrer Bruno le Maire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Les entrepreneurs du BTP de l'Ouest vont rencontrer Bruno Le Maire lundi 2 décembre dans la matinée. Le blocage des dépôts pétroliers devrait durer jusqu'à ce rendez-vous.

Une quarantaine de professionnels du BTP sont venus avec une vingtaine de machines et d'engins
Une quarantaine de professionnels du BTP sont venus avec une vingtaine de machines et d'engins © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Le blocage des dépôts pétroliers de Brest, Lorient et Vern-sur-Seiche devraient se poursuivre jusque lundi matin, 11 heures. Les professionnels du BTP souhaitaient rencontrer le Premier ministre, Edouard Philippe. Leur demande n'a pas abouti.

A la place, ils devraient rencontrer Bruno le Maire lundi 2 décembre à 11 heures au ministère de l'Economie. Le blocage devrait durer jusque cette date. 

"Nous n'avons pas de calendrier. Le Gouvernement a les cartes en main. Je pense qu'ils ne veulent pas avoir ce dossier à gérer alors que le mouvement social du 5 décembre approche." - Stéphane Jezequel

Hier déjà, le vendredi 29 novembre, les professionnels du BTP ont pu rencontrer le député du Finistère Richard Ferrand, en compagnie du Préfet, à la sous-préfecture de Chateaulin. Sur le site de Brest, le blocus filtrant est toujours d'actualité. La circulation n'est pas coupée mais l'accès au dépôt des transporteurs de pétrole n'est pas autorisé. 

Dans le département, de nombreuses stations essence sont prises d'assaut par les automobilistes. Quelques unes étaient fermées ce samedi après-midi. Ils craignent une rupture des stocks de diesel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu