Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Bobigny : les 4.000 ménages qui vivent en HLM pourraient ne pas payer de loyer en avril

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Pour soutenir les familles les plus démunies, la mairie de Bobigny et l’Office Public de l’Habitat de la ville veulent annuler l’ensemble des loyers du mois d’avril pour ses locataires. Quatre mille ménages sont concernés.

A Bobigny, les 4.000 ménages qui vivent en HLM ne payeront pas de loyer en avril (image d'illustration)
A Bobigny, les 4.000 ménages qui vivent en HLM ne payeront pas de loyer en avril (image d'illustration) © Radio France - Philippe Paupert

Il n'y aura peut-être pas de loyer à payer en avril pour les 4.000 ménages qui vivent en HLM à Bobigny (Seine-Saint-Denis). La Ville de Bobigny et l’Office Public de l’Habitat (OPH) ont travaillé ensemble. Ils veulent annuler l’ensemble des loyers du mois d’avril pour les locataires de l'Office HLM. 

Depuis le début de la crise sanitaire dûe au Coronavirus et avec le confinement, beaucoup d'habitants de Bobigny ne peuvent plus travailler. Pour soutenir les plus démunis, ceux qui bénéficient de minimas sociaux (en particulier du Revenu de Solidarité Active), ceux qui sont sans emploi ou les précaires qui tirent leurs revenus de vacations et de petits boulots, la Ville et l’Office Public de l’Habitat souhaitent faire ce geste de solidarité.

Un coût de 800.000 euros pour la mairie

La Ville s'engage à prendre en charge 50% de cette perte de revenu pour l'OPH. "Cela va coûter 800.000 euros à la Ville", précise-t-on à la mairie, qui assure, avoir "les ressources suffisantes" pour s'engager dans cette démarche. "C'est de l'argent que nous avions budgété par exemple pour désendetter la ville. C'est simplement un report de compétences."

La décision doit être actée au mois de juin, lorsque le conseil municipal de Bobigny et le conseil d'administration de l'OPH se seront réunis.

.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu