Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bogny-sur-Meuse : les Ateliers des Janves en redressement judiciaire, malgré un marché automobile bien portant

lundi 3 septembre 2018 à 18:31 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

Le tribunal de commerce de Paris a placé les Ateliers des Janves en redressement judiciaire. Le numéro un français de la bielle automobile évolue pourtant sur un marché en pleine croissance.

Tribunal de commerce de Paris
Tribunal de commerce de Paris © Radio France - Catherine Grain

Bogny-sur-Meuse, France

Le tribunal de commerce de Paris a placé les Ateliers des Janves en redressement judiciaire ce lundi. Un administrateur est nommé et une période d'observation s'ouvre pour six mois. Les Ateliers des Janves forgent et estampent des pièces de moteurs depuis 1925 et emploient actuellement 320 salariés à Bogny-sur-Meuse et à Vouziers

L'entreprise s'est déclarée en cessation de paiement le 31 août dernier. Avec un chiffre d'affaire en progression (71 millions d'euros en 2017), le numéro un français de la bielle automobile est positionné sur un secteur en croissance. Il fournit des bielles à Renault, Peugeot, Volvo ou encore Fiat. Alors que s'est-il passé ? 

Des machines trop vétustes

La direction reconnaît une trop grande vétusté de l'appareil de production. Les 14 pilons n'ont pas été suffisamment entretenus. 

Ça tombait en panne, donc on a eu des retards de livraison chez nos clients" - Norbert Malicet, le secrétaire CGT du comité d'entreprise. 

La direction explique par ailleurs que le marché mondial de l'acier s'est tendu cet été, la forte demande de cette matière première occasionnant des délais d'approvisionnement plus longs. Enfin, les Ateliers des Janves ont subi un incendie fin août et une partie de la ligne de production attend d'être homologuée avant de pouvoir tourner de nouveau à plein régime.  

Entreprise cherche investisseur

L'entreprise cherche donc un investisseur pour pouvoir intervenir sur l'outil de production et poursuivre l'activité. L'idée des dirigeants actuels n'est pas de céder l'affaire mais de trouver un nouveau partenaire. Les Ateliers des Janves indiquent avoir reçu sept marques d'intérêt de la part d'éventuels investisseurs. 

Pierre Cordier, député des Ardennes, a écrit au ministre de l'Economie Bruno Le Maire, afin d'organiser une réunion en urgence.