Économie – Social

Loire : à Boisset-Saint-Priest, la mairie s'oppose à l'installation des nouveaux compteurs Linky

Par Tanguy Bocconi, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 16 juin 2017 à 10:11

Dans la Loire Enedis prévoir d'installer 420 000 compteurs communiquants Linky
Dans la Loire Enedis prévoir d'installer 420 000 compteurs communiquants Linky © Maxppp - Ouest France

Plus de 300 communes françaises ont déjà refusé ce nouveau compteur électrique numérique.Dans la Loire, Boisset-Saint-Priest est la toute première à prendre un arrêté municipal pour suspendre son installation par souci de confidentialité des données de consommation. Une décision prise à l'unanimité.

Un an après son arrivée, le nouveau compteur d'électricité numérique Linky continue de susciter des inquiétudes et des oppositions, alors même que son déploiement s’accélère. Dans la Loire, Enedis a prévu d'en installer 420 000 en remplacement des anciens compteurs. Mais ce nouveau compteur dit "communiquant", reconnaissable à son boitier jaune et qui permet de suivre en temps réel la consommation électrique d'un foyer ne fait pas l'unanimité partout.

Plus de 300 communes en France ce sont déjà opposées à son installation, en raison d’inquiétudes liées aux ondes électromagnétiques diffusées par l'appareil ou au respect de la confidentialité du suivi de la consommation électrique des foyers.

Un arrêté justifié par le manque de garanties sur la sécurisation des données

C'est l'argument principal évoqué par le maire de Boisset-Saint-Priest, Richard Bacher: "La nocivité des ondes émises par le compteur Linky n'est pas scientifiquement prouvée, car on manque de recul sur cette question, même s'il y a tout de même des inquiétudes à ce sujet. L'exemple des pesticides ou de l'amiante démontrent qu'il faut parfois des années avant de pouvoir prouver qu'il y a un danger de santé publique.

Au conseil municipal , nous nous sommes surtout appuyés sur le respect de la confidentialité des nombreuses données recueillies pas ces compteurs Linky qui permettent de connaître en détails quel type d'équipements sont utilisés par les particuliers et à quels moments de la journée. Autant d' informations qui présentent un intérêt commercial évident. Or jusqu'ici Enedis a été incapable de nous expliquer comment il pouvait garantir la confidentialité de ce suivi permanent de la consommation des foyers. C'est la raison pour laquelle nous avons pris cet arrêté suspensif et consulté la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL).

Linky, un compteur qui ne fait pas l'unanimité chez les habitants de Boisset-Saint-Priest

Pour l'instant la commune de Boisset-Saint-Priest est la première dans la Loire à s'opposer à l'installation des nouveaux compteurs Linky. Mais elle pourrait bien faire des émules car le déploiement de Linky dans le département vient à peine de débuter. Pour connaître la date programmée dans votre commune il suffit de consulter la carte sur le site d'Enedis.

  - Visactu
© Visactu