Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : "C'est un deuxième confinement", les dirigeants de clubs réagissent à la fermeture des gymnases

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

À Bordeaux, dès ce lundi 28 septembre, les gymnases et les salles de sport devraient fermer, d'après les annonces du ministre de la Santé. La préfète de Gironde doit encore fixer le cadre de cette fermeture. Les dirigeants de clubs sont inquiets alors que la saison venait à peine de débuter.

L'Union-Saint-Bruno, à Bordeaux, compte 4 500 licenciés.
L'Union-Saint-Bruno, à Bordeaux, compte 4 500 licenciés. © Radio France - Yvan Plantey

Les précisions en Gironde des annonces d'Olivier Véran devraient être faites dans les prochains jours mais le doute est déjà installé dans l'esprit des dirigeants de clubs et d'associations sportives. Pour rappel, le ministre de la Santé a intégré la Gironde dans les départements qui sont en alerte renforcée au Covid-19. La préfète de Gironde, Fabienne Buccio a discuté avec avec la trentaine de maires de la Métropole de Bordeaux.

Du côté de l'Union Saint-Bruno, à Bordeaux, Sandrine Dulac, la directrice ne mâche pas ses mots : "C'est un deuxième confinement". Et d'enchaîner les interrogations : "On se doute bien que les gymnases vont fermer. Mais qu'en est-il des espaces extérieurs ? Est-ce qu'on va être limité à 10 personnes sur l'athlétisme ? Est-ce qu'il va y avoir une fermeture des piscines ?" En fonction de l'application locale des mesures, les trois quarts des activités pourraient être annulées pour cette association qui compte 4.500 licenciés.

Quel avenir pour la saison 2020-2021 ?

Sandrine Dulac prolonge sa réflexion à la saison en cours pour le club de Water-Polo de l'Union Saint-Bruno. Elle va être rapidement confrontée à ses propres interrogations car l'USB reçoit le club de Tourcoing ce week-end. "Il faut qu'on soit vite fixé car on ne va pas pouvoir jouer si les piscines sont fermées", relève-t-elle.

Pour les basketteurs bordelais, la saison s'ouvre le 2 octobre mais les inquiétudes sont les mêmes. Jérôme Sarre, le manager général des JSA car "il faut qu'on puisse s'entraîner avant de pouvoir jouer. On ne jouera pas sinon, c'est exclu." Il songe à exiler l'équipe professionnelle dans une autre région pour pouvoir s'entraîner et participer aux matchs, ou même "de s'entraîner sur les terrains en extérieur mais il faudra voir aussi les restrictions qui existent concernant les rassemblements de plus de 10 personnes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess