Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bordeaux : ouverture d'un centre d'accueil de jour temporaire pour les personnes à la rue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

Pour remédier aux expulsions de squat de la semaine dernière, la Confédération nationale du travail Gironde a ouvert un lieu d'accueil de jour dans ses locaux à Bordeaux. Suite à des problèmes de voisinage, la permanence de jour a été déplacée à l'espace associatif de l'Athénée Libertaire.

La Confédération nationale du travail avait ouvert un lieu d'accueil temporaire pour venir en aide aux personnes à la rue.
La Confédération nationale du travail avait ouvert un lieu d'accueil temporaire pour venir en aide aux personnes à la rue. © Radio France - Alexandra Sirgant

Depuis les expulsions au quartier St Michel à Bordeaux et à St-Médard-en-Jalles la semaine dernière, les associations et organisations syndicales s'organisent pour venir en aide aux personnes délogées. La Confédération nationale du travail Gironde avait mis à disposition depuis mardi dernier ses locaux du 36 rue Sanche de Pomiers dans le centre-ville de Bordeaux. Transformée en centre d'accueil en attendant une solution plus pérenne, la permanence syndicale de la CNT offrait aux plus démunis trois repas par jours, ainsi que la possibilité de prendre une douche et de se reposer la journée. Suite à des problèmes de voisinage, la permanence a été déplacée au 7 rue du Muguet à Bordeaux dans les locaux de l'Athénée Libertaire. 

Les centres servent plus de 60 couverts par jour.  - Radio France
Les centres servent plus de 60 couverts par jour. © Radio France - Alexandra Sirgant

Le permanence est ouverte de 10 heures du matin à 10 heures du soir et accueille exclusivement des hommes, sans domicile fixe ou demandeurs d'asile. Plus de 60 personnes ont été reçues chaque jour depuis la semaine dernière dans les locaux de la CNT. Pour Virginie, bénévole et sympathisante de la CNT, ces centres d'accueil permettent d'apporter "un point de chute", en offrant "de quoi boire, de quoi manger, un endroit pour se reposer, une douche, et un petit peu d'internet".  Une douche avait été construite dans la cour des locaux de la CNT, et des tables avaient été disposées dans la principale salle de la permanence pour la distribution des repas. 

Une douche a été construite dans la cour de la permanence. - Radio France
Une douche a été construite dans la cour de la permanence. © Radio France - Alexandra Sirgant

Isabelle, diplômée d'un CAP en cuisine, donne régulièrement un coup de main pour les repas. "Pour la nourriture ce n'est pas un problème. Les gens répondent aux appels aux dons. Maintenant, c'est des logements qu'il nous faut !". 

Ces derniers jours, des manifestations ont été organisées dans le but d'attirer l'attention de la préfecture à ce sujet. La CGT a accueilli des personnes les deux nuits dernières dans sa permanence syndicale à la bourse du travail. La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, organise un point presse ce mercredi à 15 heures sur les squats et leurs occupants.