Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bordeaux : Darwin s'ancre un peu plus sur la rive droite

mercredi 14 mars 2018 à 18:33 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Alors que Darwin occupait certains bâtiments de son "éco-système" sans autorisations, les négociations ont abouti ces dernières semaines. Darwin pourra utiliser quatre bâtiments dont il sera propriétaire ou locataire. Son patron, Philippe Barre est l'invité de France Bleu Gironde ce jeudi.

Darwin devrait pouvoir s'agrandir sur la rive droite.
Darwin devrait pouvoir s'agrandir sur la rive droite. © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

"Nous avons fait preuve d’une extraordinaire patience et d’une grande bienveillance envers des interlocuteurs sympathiques mais difficiles, qui n’ont pas toujours le respect de la parole donnée"... Alain Juppé avait lâché l'information, interpellé par l'élu socialiste Nicolas Guenro, le 26 février, en conseil municipal de Bordeaux. 

Mais les négociations duraient déjà depuis un certain temps... Fin janvier, Bordeaux Métropole avait pourtant voté la cession de bâtiments à Bordeaux Métropole Aménagement (BMA) chargé d'aménager la future ZAC Bastide-Niel. Mais, fin novembre, après de nombreuses réunions, parfois houleuses entre Darwin, BMA et Elizabeth Touton, adjointe à la mairie chargée de l'urbanisme en guise de médiateur, les bâtiments abritant les associations ont finalement pu rester dans l''éco-système" darwinien. 

Elizabeth Touton, adjointe chargée de l'urbanisme à la mairie de Bordeaux.

Bientôt une auberge de jeunesse ?

Dans le détail, Darwin est désormais propriétaire des Magasins Généraux, le premier bâtiment qui avait été acquis, et qui abrite aujourd'hui l'épicerie solidaire, les associations, et les entreprises qui y sont basées. En face, de l'autre côté de la route, Darwin est désormais propriétaire des "Magasins Généreux", avec le projet d'y installer une auberge de jeunesse. Et les deux bâtiments suivants, aménagés en skate-park et en maison des associations (dont Emmaüs), seront désormais à leur disposition. Les détails ne sont pas encore finalisés, mais Darwin devrait en avoir la gestion sous la forme de baux emphytéotiques (d'une durée de 18 à 99 ans). Ce sont ces deux bâtiments qui alimentent le conflit entre Darwin et BMA. 

En vert, les bâtiments dont Darwin est propriétaires. En orange, les bâtiments qu'il devrait louer, pour l'instant détenus par BMA. En rose, les futurs bâtiments de la ZAC.  - Radio France
En vert, les bâtiments dont Darwin est propriétaires. En orange, les bâtiments qu'il devrait louer, pour l'instant détenus par BMA. En rose, les futurs bâtiments de la ZAC. © Radio France - Capture d'écran Google

Jusque là, ils étaient tout de même occupé par Darwin, mais sans autorisation. Par contre, les autres espaces occupés par Darwin en dehors de ces bâtiments, comme le potager devront être libérés pour laisser la place à la future ZAC Bastide-Niel. A terme, Darwin  sera entouré de logements, construits dans le cadre de la ZAC mais aussi d'un complexe sportif, dédié aux sports sur sable. Des travaux doivent démarrer dès le mois de mai dans l'allée qui passe au milieu de l'éco-sytème Darwin.