Économie – Social

Bordeaux destination touristique, même en février

France Bleu Gironde vendredi 27 février 2015 à 16:39

Le pré-fabriqué qui sert d'accueil provisoire des touristes, place des Quinconces à Bordeaux
Le pré-fabriqué qui sert d'accueil provisoire des touristes, place des Quinconces à Bordeaux © Radio France

Bordeaux, une ville qui se visite toute l'année : la tendance se confirme à l'occasion de ces vacances d'hiver, alors que la ville a battu un record de fréquentation en 2014. Chaque jour, ce sont un millier de visiteurs qui se pressent en moyenne à l'office du Tourisme de la ville. Des touristes qui choisissent de plus en plus la capitale girondine comme destination principale.

C'est le 9 mars prochain que la ville de Bordeaux recevra officiellement son trophée de meilleure destination touristique européenne pour l'année 2015. Voilà qui pourrait encore doper la fréquentation touristique de la ville, qui a déjà battu en 2014 un nouveau record de avec plus de 2,1 millions de nuités enregistrées. Cela représente une une hausse de plus de 6 % par rapport à 2013.

La tendance se confirme au fil des ans : Bordeaux est devenue une destination touristique quasiment en toutes saisons. La preuve : d'habitude, le mois de février est le plus calme de l'année. Mais depuis le début des vacances d'hiver, les visiteurs sont nombreux. Ils sont  en moyenne un millier chaque jour, à venir demander des renseignements, dans le pré-fabriqué qui sert lieu d'accueil place des Quinconces pendant la durée des travaux à l'Office du Tourisme.

"On sent bien que les gens viennent pour visiter la ville et découvrir son patrimoine. Ils veulent un aperçu le plus complet possible. Ils demandent vraiment des détails, quels monuments ils peuvent visiter, dans quels musées ils peuvent aller, quelles expositions ils peuvent voir. On sent qu'ils veulent profiter au maximum de Bordeaux." — Francesca, chargée d'accueil

Les touristes ne sont pas effrayés par le temps, et sont là pour passer quelques jours, voire une semaine.

"Ce sont plutôt des familles, avec souvent les petits-enfants. Ils choisissent souvent de visiter des monuments, comme la Porte Caihau, qui reçoit actuellement près de 200 visiteurs par jour. On vient à Bordeaux pour visiter la ville, même en février. Nous organisons par exemple des visites insolites. Et puis de plus en plus en cette saison, il y a des châteaux qui ouvrent leurs portes pour les visites." — Philippe Prévot, directeur -adjoint de l'Office du Tourisme.

"On vient pour découvrir la ville, même au mois de février"

 

Le bouche à oreille fonctionne à plein, les gens qui choisissent de venir visiter Bordeaux évoquent aussi la médiatisation de la ville.

"On a entendu parler de la beauté de la ville, et on a eu envie de s'arrêter. On était déjà passé sur le chemin du retour, en rentrant des Landes il y a quelques années, et on a voulu approfondir, en se promenant à pied et en visitant." — André et Edith, un couple de retraités de Mayenne.

L'accueil des touristes, dans le pré-fabrtiqué installé place des Quinconces  - Radio France
L'accueil des touristes, dans le pré-fabrtiqué installé place des Quinconces © Radio France

Bordeaux, lieu de retrouvailles pour Anaïs, qui vient du Mans et Jean-Baptiste, son compagnon, qui habite Gap.

"On avait des vacances, on voulait se retrouver dans une ville plutôt vivante, où il y avait des choses à découvrir sur le plan culturel, et où le climat est plutôt clément. Je connaissais Bordeaux, mon ami non. J'ai eu envie de lui faire découvrir la région." — Anaïs

Pascale vient de Montpellier, avec une amie marocaine en vacances.

"Elle m'a dit : s'il y a une ville à visiter en France, c'est Bordeaux. Et moi qui suis à Montpellier, je lui ai dit non : viens à Montpelier, il y a des choses à voir. Non, non, je veux faire Bordeaux en premier. Je lui ai répondu : d'accord, on fera Montpellier après !" — Pascale

Ces touristes ont profité vendredi du soleil, et la plupart ont prévu de se réfugier ce samedi avec le retour de la pluie dans les musées.

"s'il y a une ville à voir en France, c'est Bordeaux ! "