Économie – Social

Bordeaux : la nouvelle aventure de MultiMicroCloud qui veut faciliter la vie des hôteliers

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mardi 31 janvier 2017 à 14:45

Daniel Ferry, président de MultiMicroCloud, entre Pierre Andreau (avocat) et Axel Champeil (conseil en gestion de portefeuille)
Daniel Ferry, président de MultiMicroCloud, entre Pierre Andreau (avocat) et Axel Champeil (conseil en gestion de portefeuille) © Radio France - Yves Maugue

L'entreprise MultiMicroCloud, basée à Mérignac dans l'agglomération bordelaise, fait son entrée en bourse ce mercredi. Une étape importante dans le développement de cette société qui développe un nouveau logiciel pour la gestion des hôtels et qui veut s'attaquer aux géants mondiaux du secteur.

C'est une entreprise installée depuis 30 ans à Mérignac mais qui débute une nouvelle aventure. Multi Micro a été rachetée en juillet dernier. Rebaptisée MultiMicroCloud, elle fait aujourd'hui même son entrée en bourse. Il faut savoir que ce n'est pas fréquent. L'an dernier, seules 3 entreprises bordelaises (Ô Sorbet d'Amour, Immersion et Parot) se sont lancées en bourse. MultiMicroCloud veut développer un super logiciel pour les hôteliers.

Une solution "tout compris"

Aujourd'hui les hôteliers doivent acheter trois logiciels différents. Le premier permet de gérer les réservations effectuées, les plannings de l'accueil ou des femmes de chambre ou encore la comptabilité. Un deuxième pour la mise en vente des chambres via les sites internet. Un dernier enfin pour tenter d'adapter les prix des chambres à la saison, au taux de remplissage de l'hôtel ou aux événements qui se déroulent sur la ville. L'idée de Multi Micro Cloud est de tout faire en un seul logiciel.

Après, soit les géants nous rachèterons, soit nous continuerons seuls.
— Daniel Perry, président de MultiMicroCloud

Et profiter de ce que les géants du secteur, comme l'américain Oracle qui pèse plusieurs milliards de dollars, ne l'aient pas encore fait. "Ils y vont à reculons car ils vont perdre un chiffre d'affaire important, explique Daniel Perry le président de l'entreprise qui a exploité 20 ans un hôtel 4 étoiles avant d'être administrateur de plusieurs sociétés au Canada. Ils n'auront plus de logiciel à vendre, de contrat de maintenance à signer, de mises à jour et de matériel à vendre. C'est pour cela que nous voulons prendre une grande place sur ce marché avant qu'ils s'y intéressent. Après, soit ils nous rachèterons, soit nous continuerons seuls". Autre avantage avancé, le coût du logiciel, quatre à cinq fois moins cher que les solutions existantes (1,5 euros de location par mois et par chambre gérée). Et dans un secteur où les réservations sont dominées par les Booking et autres Expedia, le logiciel doit permettre aux hôteliers de reconstituer leurs propres bases de clients.

Les effectifs doublés en avril

Pour parvenir à ses fins, MultiMicroCloud a décidé de faire son entrée en bourse. Afin de pouvoir lever des fonds (1,5 millions espérés en 18 mois), mais également "pour accroître la notoriété de l'entreprise, précise l'avocat bordelais Pierre Andreau spécialiste en droit des sociétés. Quand vous voulez travailler à l'international, si vous êtes cotés en bourse, cela augmente votre crédibilité et cela vous ouvre des portes". Encore faut-il que le projet de développement soit solide. Pour mettre au point son logiciel, l'entreprise de Mérignac a noué un partenariat avec l'Ecole Hôtelière de Lausanne et a confié ses algorithmes au mathématicien Jean-Philippe Péraud, chercheur à l'université américaine de Berkeley. Elle compte débuter les tests grandeur nature au deuxième semestre de cette année pour une commercialisation début 2018. L'objectif est d'équiper l'équivalent de 300.000 chambres en 2021 sur un marché mondial estimé à 22 millions de chambres. Aujourd'hui, l'entreprise emploie 16 personnes. 18 seront recrutées en avril sur des postes d'ingénieurs et de développeurs. 30 personnes supplémentaires sont envisagées début 2018 pour assurer le lancement commercial.