Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : le projet de pôle de maintenance de yachts est-il à quai ?

-
Par France Bleu Gironde

Pour Vincent Feltesse, la municipalité sortante manque de volonté politique pour faire aboutir le projet de création aux Bassins à Flots d'un pôle d'entretien et de réparations de bateaux de luxe. L'équipe d'Alain Juppé s'étonne de ces attaques, et estime que les retards ne sont pas de son ressort.

Le secteur des Bassins à Flots, à Bordeaux
Le secteur des Bassins à Flots, à Bordeaux © Radio France

Vncent Feltesse a trouvé un nouveau thème de campagne: la réindustrialisation de la ville. Et le président de la CUB et candidat socialiste face à Alain Juppé aux municipales de mars prochain à Bordeaux a trouvé pour celà un bon exemple : le projet de refeet aux Bassins à Flots, c'est à dire de création d'un pôle d'entretien et de réparation de bateaux de luxe. Un projet porté par le Grand Port Maritime de Bordeaux, dont on parle depuis quatre à cinq ans à Bordeaux, et qui a du mal à se concrétiser.

Vincent Feltesse et son équipe aux Bassins à Flots
Vincent Feltesse et son équipe aux Bassins à Flots © Radio France

Pour Vincent Feltesse, Bordeaux, par manque de volonté politique, est en train de gâcher une belle occasion de créer plusieurs centaines d' emplois industriels au coeur de la ville. Il faut, dit-il, passer à la vitesse supérieure sous peine de voir ce projet à jamais enterré.

"On laisse avancer les constructions sur les Bassins à Flots, et on nie totalement l'activité économique"

Selon Vincent Feltesse, 20 millions d'euros sont nécessaires pour créer ce pôle de maintenance de bateaux de luxe  qui pourrait être financé en partie par l'Etat et par des fonds européens.

Projet toujours sur les rails, répond la mairie

Du côté de l'équipe d'Alain Juppé, on s'étonne de ces attaques, rappelant au passage que la CUB était d'abord hostile à ce projet, venu après le projet d'aménagement global du quartier mené par l'urbaniste Nicolas Michelin.

"Non seulement  ce projet est compatible avec l'urbanisation, mais il est souhaitable du pint de vue économique. Nous n'avons jamais dit le contraire". Hugues Martin

Pour l'adjoint Hugues Martin, qui siège pour la ville aux instances du Port, La volonté politique, nous l'avons, et si le dossier traîne, ce n'est pas de notre ressort.

"Les réserves posées par Alain Juppé ont été acceptées, il n'y a pas lieu de polémiquer"

Le Grand Port Maritime de Bordeaux a commandé une étude d'impact dont les concusions sont attendues fin novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess